?

Log in

No account? Create an account
 
 
18 November 2007 @ 10:41 am
Daarkside  
Poin poin poiiiin



Mais trop confiant en son habileté, le comte Dooku ne prit pas garde à l'étourdissante contre-attaque du jeune jedi qui en un éclair lui trancha les deux mains. Incrédule, vaincu, le vieux seigneur Sith tomba à genoux aux pieds de son ennemi, qui croisa ses deux sabres lasers devant son cou offert.
" Bien, bien, dit alors le chancelier captif sur son trône. Et maintenant, tue-le.
- Mais je ne peux pas faire ça, c'est contraire au code Jedi.
- Le code Jedi, le code Jedi... laisse un peu ça de côté, je t'en prie, et laisse la colère t'envahir. Allez, sens la peur, la haine monter en toi, ils t'entraînent vers le côté obscur de la Force... "
La tête du comte Dooku roula par terre.
" Pourquoi j'ai fait ça, moi ?
- Recherche au fond de toi, et tu trouveras la réponse.
- Je recherche. "
Anakin resta planté là un moment, les yeux dans le vague. Les croiseurs de la République firent quelques passages de part et d'autre du vaisseau amiral séparatiste, larguant des bordées de turbolaser.
" Bon, dit finalement Palpatine, je crois qu'on réfléchira à tout ça une autre fois, veux-tu, mon jeune ami ? "


Pom pom podobodom, pom pom podobodom


La salle de l'Opéra était bondée pour cette grande première du nouveau spectacle des célèbres Ballets Calamari. Des bulles d'eau en lévitation offraient le saisissant spectacle de gracieux nageurs évoluant de conserve, unis dans une chorégraphie de toute beauté.
" Bonjour tout le monde, bonjour Chancelier.
- Bonjour mon jeune ami. Vous pouvez nous laisser.
- D'accord, au revoir Chancelier.
- Non, pas toi, toi tu restes. Je parlais à mes conseillers. Voilà, c'est bien. Assieds-toi, j'avais des choses à te raconter.
- Oh, vous avez vu ce qu'ils font ? C'est épatant quand même.
- Oui, épatant. Alors sinon, comment ça va avec Padmé ?
- Tranquille, tranquille. Elle se relève trois fois par nuit pour aller aux cabinets, vous savez comment elles sont, les nanas.
- Oui, sans doute. Et toi, tes nuits se passent comment ?
- Je dors comme un bébé !
- Ah oui ?
- Tout à fait. Comme une bûche.
- Tu n'as pas de mauvais rêves, des fois ?
- Euh... non. Ah si, j'ai un cauchemar qui revient assez souvent ces derniers temps.
- Quand même. Et ça parle de quoi ?
- Alors je suis dans la forêt vierge, mais je suis tout petit, pas plus gros qu'un ouistiti, et je mange des cacahuetes. Et j'aime pas ça les cacahuètes, dans la vraie vie, mais j'en mange quand même, et je trouve ça bon. Et alors il y a un gros ours qui arrive soudain, et il crie "Anakin, Anakin, j'ai besoin de tes fesses !", et il me voit, alors moi je m'enfuis, mais comme j'ai de toutes petites jambes...
- D'accord. Et il n'y a pas un autre mauvais rêve des fois ?
- Et puis aussi je vois Padmé qui m'appelle.
- Ah, c'est intéressant ça. Et qu'est-ce qu'elle te raconte, Padmé ?
- Elle veut que je lui parle de mon monde natal Usul. C'est débile, je suis né sur Tatooine. "
Le Chancelier se pinça l'arête du nez et soupira longuement. Puis, avec l'infinie patience que confère une longue étude des voies de la Force, reprit.
" Connais-tu l'histoire de Darth Plageis le sage ?
- C'est pas celle où il est en avion avec un juif, un belge et un américain, et y'a que trois parachutes...
- Rien à voir. Ce n'est sûrement pas le genre d'histoire que t'ont raconté tes maîtres. C'était un seigneur Sith très puissant, et si sage qu'il avait trouvé le moyen de vaincre la mort elle-même. Anakin... Anakin, ça te dérangerait d'arrêter d'envoyer tes SMS pendant que je te parle ?
- Ah, 'scuse. Oui, et alors, Darth Machin là, il y arrive quoi ?
- Alors en gros, il était si puissant qu'il ne redoutait qu'une chose, de perdre son pouvoir. Ce qui finit par arriver bien sûr. Et son jeune apprenti, à qui il avait tout appris, et quand je dis tout c'est tout, et tu peux me croire je suis bien placé pour le savoir, son apprenti donc le tua dans son sommeil.
- C'est con. Pauvre vieux.
- Oui, si tu veux, c'est con. Et veux-tu savoir comment on peut acquérir un tel pouvoir ?
- Je crois que c'est l'UV OG481 à l'Académie Jedi, quelque chose comme ça. Ou alors c'est chimie minérale, je me souviens plus. Enfin, un truc dans ce genre.
- Non, Anakin. On ne peut l'apprendre en aucun cas d'un Jedi.
- Ah. Dommage. Ouah ! Putain, vous avez vu le double salto qu'il a fait, le poiscaille ! Alors ça, ça me la coupe ! "
Le Chancelier pinça les lèvres, ferma les yeux, puis appuya sur un bouton dissimulé dans l'accoudoir de son siège.
" Apportez-moi un fervex. "


Pom pom podobodom, pom pom podobodom


" Tiens, je suis jamais venu ici. On est toujours chez vous ?
- Oui, on est toujours chez moi. La décoration te plait ?
- Bof.
- J'ai tout fait refaire avec dans des tonalités modernes évoquant un ancien temple Sith. Ce bas-relief, par exemple, figure le noble et tragique combat de Darth Anyan contre les gardes de Kaardinahl.
- Ah. C'est immense ici, je savais pas que ça payait si bien que ça de faire le larbin au sénat.
- Le larbin ?
- Ben oui, vous êtes bien Chancelier non ?
- Ce n'est pas un larbin, un Chancelier.
- C'est pas une sorte de maître d'hôtel qui dirige la valetaille dans les grandes maisons ?
- Non, ça c'est un majordome. Moi je dirige la galaxie.
- Ah, d'accord ! Vous savez, moi, la politique...
- Bien bien bien, où j'en étais... Oui, quelles nouvelles du temple Jedi ?
- Alors maître Fisto est arrêté deux jours parce qu'il a attrapé la grippe sur Cosmogus IX, maître Swann a acheté un nouveau portable, vous savez, le dernier Sony Ericsson qui fait appareil photo 5 mégapixels.
- Le K850i.
- Ah, alors vous aussi elle vous a fait chier avec ! Et puis les hémorroïdes de maître Yoda s'arrangent pas, et le Conseil m'a demandé de vous espionner, mais il faut pas que je vous le dise, et... Oups... Vous pouvez oublier ce que je viens de vous dire ?
- Sois sans crainte, mon jeune ami, je me doutais de quelque chose de ce genre. Cela ne me surprend guère, car je crains que le Conseil Jedi ne complote contre la République et la démocratie. Ceci ne doit pas te surprendre, car au fond de toi, tu soupçonnais sans doute déjà... Oui ? Qu'est-ce qui te réjouit là-dedans ?
- J'aime bien ça la compote.
- Complote ! Avec un L !
- Ah.
- Bref, cette guerre touche à sa fin, mon jeune ami, et très bientôt les masques vont tomber. Il te faudra alors choisir ton camp. Seras-tu avec moi, ou avec l'ordre Jedi ?
- Je resterai toujours à vos côtés, Chancelier.
- Bien, mon jeune ami, bien !
- Comme doit le faire un fidèle Jedi.
- Gznbrx. Bon, on va faire autrement. Tu sais, dans la vie, tout n'est pas tout blanc ou tout noir. On t'a sans doute enseigné que les Jedi faisaient le bien.
- Oui, c'est vrai.
- Mais là, ils complotent contre moi.
- C'est pas faux.
- Et moi, je sers le bien, car je veux faire régner l'ordre, la paix et la sécurité dans la galaxie.
- D'accord.
- Pour que plus jamais des petits garçons ils perdent leur maman à cause des méchants pillards Tuskens, tu te souviens ?
- Ah oui, c'est vrai.
- Donc, si les Jedi sont contre moi, c'est que les Jedi servent...
- Le bien ?
- LE MAL ! Les Jedi sont corrompus par leur propre soif de pouvoir ! Il faut les éliminer.
- Pour une histoire compote ? "
Palpatine resta là, bras ballants, bouche bée.
" Vous savez, si vous demandez gentiment, je suis sûr qu'ils vous en enverront des pots, c'est pas un problème ça.
- Bien, on va faire autrement. Oh, dis-donc, tu as vu, j'ai laissé tomber mon portefeuille ! Tu peux me le ramasser, je suis trop vieux pour me pencher.
- Mais bien sûr, tenez, le voilà.
- Oh, mais qu'il fait sombre ici, et j'ai plus mes yeux de vingt ans. Tu peux regarder dedans et me dire ce qu'il y a, des fois que j'ai perdu quelque chose ?
- Alors je vois une carte d'identité, un permis de conduire, une visa premier - eh bé, ça paye bien de faire le larbin, un certificat de maîtrise des arts Jedi signé de Darth Plageis le Sage, une carte du Sith's Club de Coruscant, un diplôme de Seigneur Sith au nom de Darth Sidious - tiens, vous aviez une drôle de tête quand vous étiez jeune, une photo de vous et Darth Maul à la plage, une liste des leaders séparatistes avec l'endroit où on peut les joindre, une carte de cantine du temple Sith de Denobius Prime, deux capotes et une carte de Oola Lumpinee, la masseuse Twi'lek la plus chaude de l...
- Oui, bon, passons. Et donc ?
- Y'a tout ?
- Mouais, y'a tout. Merci. Sinon, ça te dirait que je t'enseigne le côté obscur de la Force ?
- Avec les éclairs et tout ça ?
- Oui, avec les éclairs.
- Wah, ce serait génial !
- Ouf, quand même.
- Euh, j'y pense, c'est pas un peu contre le règlement des Jedi, ça ?
- Mais bien sûr que si, abruti.
- Ah, ben alors je peux pas, désolé. J'ai pas envie de me faire encore disputer.
- C'est pas grave.
- Mais d'où vous connaissez le côté obscur, vous, au fait ?
- Je... euh... écoute, ce que tu vas faire, tiens, tu vas prendre mon portefeuille, hein, et puis tu vas le porter à maître Windu, et lui, il t'expliquera tout ça, tu veux bien ? Tu sais, Windu, le grand black chauve.
- Ah, mais alors c'est lui Mace Windu ! Celui qui ressemble à Pulp Fiction !
- Oui, c'est lui. Tu te souviendras ! Windu ! Portefeuille !
- OK, OK. Windu. Portefeuille. Compote. Majordome. Chauve. "


Pom pom podobodom, pom pom podobodom


Anakin sortit des appartements du Chancelier Palpatine, quitta le bâtiment du Sénat, monta dans son speeder, puis fila en direction du Temple Jedi. C'est à ce moment là qu'il reçut un coup de fil de son ami Bigg Kliito, qui avait un plan teuf super sympa au Woopa Woopa Bang Bang. L'événement était d'importance, puisque la people zeltronne Parysj Hiltoon fêtait sa sortie de prison. Anakin ne se le fit pas dire deux fois et, oubliant ces confuses histoires de compote, mit aussitôt le cap sur la boîte de nuit à la mode.
Cinq heures, une pétasse et deux bouteilles de gin plus tard, le jeune Jedi, un peu vaseux se rendit au bord de la terrasse en titubant, déboutonna sa braguette et, bien que ce fut interdit, se soulagea dans le vide en contemplant les lumières de la ville qui ne dormait jamais.
Puis son cerveau, sans doute stimulé par l'alcool, fut parcouru d'une soudaine pensée. Sans même finir ce qu'il avait commencé, il se reboutonna, sauta dans son speeder retourna au Sénat, se gara en travers sur le parking, grimpa quatre à quatre les marches qui conduisaient aux appartements de Palpatine et tambourina avec force, au cri de :
" Ouvrez, ouvrez, j'en ai gros ! "
Au bout de dix minutes, le Chancelier, enfin réveillé, entrouvrit l'huis pour contempler le visage rouge de son jeune protégé.
" C'est vous le seigneur Sith !
- Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
- Le seigneur Sith qu'on cherche depuis le début, c'est vous, il y a des indices qui ne trompent pas !
- Ah. Je te félicite pour ta perspicacité, mon jeune ami.
- Ne cherchez pas à nier, je suis quasiment sûr que c'est vous !
- OK, c'est moi, je suis un seigneur Sith. Je peux aller me coucher maintenant ?
- Vous êtes sûr ?
- Ouais, ouais, j'assume.
- Ah, bon. OK. Bonne nuit, Chancelier.
- C'est ça, bonne nuit. "
Et c'est ainsi que ce soir là, Palpatine retourna se coucher, très fatigué. Il éteignit la lampe de chevet. Puis il ralluma la lampe de chevet, décrocha son téléphone et composa un numéro. Une voix féminine lui répondit.
" Salut mon palpounet, tu te sens d'humeur cochonne ce soir ?
- Non Oola, j'ai juste besoin d'un calin, j'ai eu une journée difficile. Mais dis moi, je pensais à un truc, je cherche un apprenti. Tu n'as jamais songé à quitter le métier pour faire, je sais pas moi, Sith, ou quelque chose comme ça ? "
 
 
 
(Anonymous) on November 18th, 2007 10:08 am (UTC)
Je ne parvient pas à m'expliquer pourquoi je préfère cette version à l'originale...
(Anonymous) on November 18th, 2007 10:11 am (UTC)
le coté obscur de la Force n'est pas plus puissant, mais plus rapide, plus facile
"Le coté obscur de la Force n'est pas plus puissant, mais plus rapide, plus facile"

Mouai, on voit que Yoda n'était pas un Sith, parce que les seigneurs Sith n'ont pas la vie facile, au contraire...
Je me demande si le fait qu'Anakin dénonce Palpatine en tant que Sith ne va pas plutot éloigner les soupsons de lui, quand on voit son niveau, on a peur poour le futur des jedis, heuresement que l'aprés avenir du jedï (le samedï) est plus tranquille.

Hum, Darth Anyan, ce n'est pas celui qui combattit au coté de la Ramis lors de la guerre ?

Sinon, c'est pas mal du tout.
Vraiment.
Il manque peut être juste une référence à l'UV d'esperanto. Et encore...

Kalza
(Anonymous) on November 18th, 2007 10:40 am (UTC)
Bien plus poilant que Darth & Droids, tout ça (ça patine dans la semoule, au passge. N'est pas Shamus Young - ni Asp - qui veut...).
Ca me rappelle... y'a pas un Sauvageon à paraître ? ^_^
13thM, l'espoir fait vivre, 'y paraît.
le_niakle_niak on November 18th, 2007 02:37 pm (UTC)
Relis Darths & Droids, alors et particulièrement les épisodes 21 et 23 où l'auteur récupère les aberrations scénaristiques de Georges Lucas pour en faire des gags.
(Anonymous) on November 18th, 2007 03:16 pm (UTC)
Je maintiens. Pour moi, ça manque de rythme, de créativité et d'"acidité".
En même temps, je confesse ne pas avoir apprécié ces films. (nan, pas la tête !) Ce qui explique en partie mon dépit : faire une critique facile et sans imagination d'une trilogie pleine de défauts manque de saveur. Mais je n'ai jamais prétendu être un public facile non plus...
...d'ou mes félicitations à Asp pour avoir relevé le challenge avec plus de classe.
Bref, sans rancune.
13thM, sans plus.
(Anonymous) on November 18th, 2007 09:56 pm (UTC)
Y'a des perles dans D&D. Au hasard :

"I can't negociate with a sword. I need a blaster."
lou_pastourellou_pastourel on November 18th, 2007 02:17 pm (UTC)
Aaaargh
Sacrilège! ASP l'hérésiarque s'en prend à la Sainte Trilogie!

Ah, c'est la nouvelle trilogie?

Bon, ça va alors.
(Anonymous) on November 18th, 2007 02:20 pm (UTC)
Pom pom podobodom,
Aspom pète la forme,
pom pom podobodom ...
- Et ça se sent!

Ste, pom.
le_niakle_niak on November 18th, 2007 02:39 pm (UTC)
salaud!
Et voilà, grâce à toi je ne pourrai plus regarder Star Wars sans penser à ce que tu as écrit. Sinon, félicitations pour ce texte. J'ai eu un fou rire par paragraphe. Heureusement que je n'avais pas travail aujourd'hui!
(Anonymous) on November 18th, 2007 08:12 pm (UTC)
Asp, quand t'auras fini la Catin, tu voudrais pas réécrire Star Wars à la sauce Kalon? S'il te plaîîîîît...^^
(Anonymous) on November 18th, 2007 08:25 pm (UTC)
Et t'en qu'à faire, réecris aussi tous les bouquins...

Kyp.
(Anonymous) on November 19th, 2007 01:14 am (UTC)
"Darth Anyan contre les gardes de Kaardinahl"...Pas à dire, c'est du Asp des grands jours.
(Anonymous) on November 19th, 2007 08:38 am (UTC)
Mais Laule !

Même moi qui suis fan (voir même geek) de star wars, je n'ai pu qu'apprécier le style... faudrait voir à travailler avec George L.

Ces histoires de compotes m'ont bien plu. Je crois même avoir reconnu quelques références Kaamelottiennes comme le "On en a gros !" ou le célèbre "c'est pas faux"

C'est pas pour faire de la lèche (a moins que ca n'offre quelques avantages ?) mais ASP c'est un MONSIEUR !

Wedge
(Anonymous) on November 19th, 2007 09:04 am (UTC)
ASP hen hao kan! ASP hen da long!

Le Créateur Fou, mandarin sans accent.
(Anonymous) on November 20th, 2007 10:46 am (UTC)
- Si tu viens du coté obscur, tu auras un chocolat !
- OK !

La nouvelle trilogie était dans l'ensemble décevant mais tenait plus ou moins debout parce qu'on devinait sans les voir les manipulations subtiles de Palpatine et la montée en puissance des Siths se jouant du conseil des jedi et de la république.
Malheureusement le troisème épisode à tenté de montrer tout ça "en clair" et a échoué lamentablement.