aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Insomnium, Stamina et The Black Dahlia Murder à l'Alhambra, 12 nov. 2019

Ça faisait un bail que je n'avais été à l'Alhambra, à telle enseigne que je me suis perdu en y allant. Cette salle a toujours sa bonne habitude d'ouvrir les portes pile quand la première partie commence, je rate donc cinq minutes de Stamina, un groupe de death mélo Finlandais. C'est pas le meilleur son de la soirée, d'autant que la salle n'est pas forcément très performante à ce sujet, mais ça passe, d'autant que ces joyeux suomi sont fort sympathiques.

The Black Dahlia Murder est un combo de death mélo aussi, mais Américain. En Amérique, tout est plus grand, à commencer par les bedaines des musiciens, mais aussi l'influence "rap" du jeu de scène, qui donne une énergie singulière à la performance de ces co-headliners.

Et on finit par Insomnium, qui nous joue une bonne partie de leur dernier album "Heart like a grave" (ce qui est une excellente chose), et quelques vieilleries qui réjouissent les fans de la première heure. En revanche, rien du précédent album, qui se composait, il est vrai, d'un unique morceau de quarante minutes. Les compositions presque oniriques d'Insomnium prennent une autre dimension dans le cadre d'un live, avec une rythmique impressionnante et bienvenue, qui toutefois ne couvre pas les guitares et voix. C'est un franc succès dans cette salle pas loin d'être pleine.

Des photostres


Vous savez qui est de retour ? Mon vieux Canon G7X !


L'objectif ne ferme plus qu'à moitié, il est plein
de poussière, mais il est toujours vaillant



Pourtant, il en a fait, des concerts et des fests


Bref, c'était Stamina


Là, les Black Dahlia Murder


Comme leur nom l'indique


Un physique de vendeur de comics, mais un bel entrain toutefois


A l'américaine


Et maintenant, Insomnium


C'est bien ici le concert de metal ?


Vue d'ensemble


Le très cabotin guitariste, notons que le groupe a un vrai show et une bonne présence sur scène


Hein ? On dirait Kiss...


Les lumières étaient aussi bien soignées


L'autre guitariste n'était pas en reste


Vol en formation


Fin de set et moult rappels
Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments