aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Attraction Theory + Abhcan + Elfica au Petit Bain, 10 janvier 2020

Ç'aurait dû être le dernier concert de la décennie, mais ce fut en fait le premier de la nouvelle, puisqu'en raison des grèves, la manifestation fut repoussée. En l'occurrence, nous allons explorer la scène sympho française avec trois formations locales dans le modeste écrin du Petit Bain. Je n'ai guère de difficulté à me trouver au premier rang. Puis je vais pisser. Je reviens au premier rang. Je vais boire un ricard. Je reviens toujours au premier rang. Un autre type s'est mis sur le côté. Bon, on va pas se bousculer ; l'essentiel du populo est aux barrières, sur les côtés, au bar, au merch... ou dans les transports. Le matos de scène est assez typiques des groupes amateurs : une artillerie lourde d'amplis à lampes et des pedalboards débordants de douzaines d'effets, pas du tout adaptés à une salle de cette taille. Je crains de voir resurgir le syndrome courant de ce genre de manifestation : basses à fond, guitares et chant inaudibles.

Abhcan est une formation assez heavy pour le genre, tirant parfois vers le death, au son assez moderne. De l'avis général, la chanteuse (Lina) ne manque pas de présence scénique, son bref passage "acoustique" nous rappelle un peu Simone Simons, mais elle s'avère, sur certains morceaux, capable de produire un chant saturé strident. Petit goof à un moment, le backdrop, enregistré sur le PC de Lina et projeté sur l'écran derrière eux, est tombé en économiseur d'écran, et il a fallu ré-entrer le mot de passe...

La salle est maintenant décemment pleine. Elfika, mené par la blonde Laure, est un groupe de sympho plus traditionnel, qui sort son premier album la semaine prochaine. Dotée de musiciens solides, on est, comme l'indique le nom du groupe, dans un trip plus fantasy. Un petit passage instru nous permet d'apprécier la dextérité du batteur et du claviériste, mais la star, c'est le lead guitarist, qui va meubler les blancs dûs à des ratés techniques en plaisantant avec le public tout en buvant des bières (il est, accessoirement, un soliste très capable).

Attraction Theory arrive maintenant avec un jeu scénique de la vocaliste assez étudié, porté par des musiciens confirmés qui donnent un petit air rock US old school aux entames des morceaux. Ce n'est qu'à ce moment que le syndrome de la basse à fond ressurgit, je vais donc écouter ça dans le fond de la salle, où la sono maison du petit bain couvre le son direct des amplis. Le set est un peu court hélas, mais les morceaux sont assez énergiques et variés pour susciter l'intérêt pour cette formation.

Au final, les trois chanteuses vont monter sur scène pour reprendre deux morceaux (d'Evanescence et Nightwish), et puis, ben, c'est fini, il se fait tard (une reprise de led zep était prévue, mais on a perdu beaucoup de temps suite à toute sortes de problèmes techniques).

Une très sympathique entrée en matière pour une nouvelle décade de metal.

Eh bien, j'ai pris des photostres (G7X)


Abhcan














Le password de Lina est Jaimeleschatons1234





Fuck Yeah Montherlant !


Elfika, le batteur se prend pour Queen


Laura




















Photo de groupe


Les choses sérieuse : Attraction Theory


Ouais mec








Un petit air d'Annette Olzon au niveau du front











Da girlz
Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments