aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Delain + Blackbriar au Tivoli Vredenburg, Utrecht, 14 février 2020

J'avais de longue date un truc à faire dans le coin ce week-end, alors je me suis dit genre "eh, si je prenais mon vendredi pour aller voir la release party du dernier album de Drelin au Ravioli Grotembourg ? Aussitôt dit, aussitôt fait, j'achète un des derniers billets, et je réserve mon train et mon hôtel, et là, je m'aperçois de ma méprise : vu que c'est la Saint-Valentin, et que Utrecht est malheureusement une très jolie ville avec un canal qu'on peut naviguer dessus en se tripotant le frifri, voilà que je dois douiller ma race velu. En plus de ça, je suis malade comme un chien. Bref, ça sent la lose. Subodorant que je ne vais pas forcément supporter le terrifiant mosh-pit de Delain (ah ah ah...), je monte à la mezzanine et m'adosse contre ma colonne habituelle.

Vu mon état, j'accueille la première partie avec un certain apriori négatif ; ça s'appelle Blackbriar, c'est tout ce que je sais. Et puis, je vois arriver une petite nana en robe vaporeuse, et ma curiosité est tout de suite réveillée (j'ai dit que j'étais malade, j'ai pas dit que j'étais mort). Elle se met à chanter plutôt bien, le groupe balance quelques riffs, et je m'aperçois qu'on part sur du sympho un peu gothique sur les bords. Ce n'est pas désagréable, bien foutu, et me permet d'oublier un temps l'état de mes lombaires.

L'entracte est l'occasion pour méditer longuement sur la vacuité de l'existence humaine, assis en boule contre ma colonne. A un moment toutefois, mon esprit embrumé par le fervex note que le DJ envoie "Sweet true lies" de Beast in Black dans les haut-parleurs, et que la foule reprend au quart de tour à ce titre d'un groupe qui semble sortir à toute vitesse de l'obscurité pour devenir une valeur sûre de la scène metal (à titre de comparaison, l'audience de Babymetal n'a pas réagi le moins du monde au "Trooper" de Maiden deux jours plus tard...)

La Ronda est bien bourrée quand arrive Delain. Le propos de ce concert exceptionnel était de célébrer la sortie d'Apocalypse and Chill, le sixième album de la formation, qui durcit peu à peu son propos en avançant des morceaux de plus en plus lourds et produits et délaissant un peu le côté pop qu'ils avaient à l'origine - à rebrousse-poil de la tendance actuelle du metal, donc. Charlotte a l'air un peu nerveuse en arrivant sur scène, à telle enseigne qu'elle va annoncer "The glory and the scum" en deuxième titre... suscitant l'interrogation visible du groupe, qui comme prévu, lance "Creatures", un titre du dernier album. Tout va rentrer dans l'ordre avec le toujours très efficace "Suckerpunch". La suite du set verra exécuter au total neuf des seize titres de l'album. Delain est un groupe mature qui sait alterner les plaisirs pour maintenir l'intérêt du public pendant 1h45, avec quelques anciens morceaux, des nouveautés un peu surprenantes comme "Let's dance", "Combustion", un instrumental de pur metal bien inspiré, l'intervention de la violoncelliste Elianne Anemaat sur trois morceaux, dont l'intime Ghost House Heart, la traditionnelle visite de George Oosthoek, de Mayan (entre autres) sur Hands of Gold, et surtout, l'arrivée de Iannis "Beast in Black" Papadopoulos sur Vengeance, devant un public qui visiblement l'attendait. Comme on est chez Delain, on sait que "The Gathering" signale que la fin approche. On aura encore droit à deux titres, puis "We are the others", et il est temps de dire au revoir.

Des photostres


Blackbriar. On sent qu'ils sont pas venus là pour faire des premières parties toute leur vie.


Des musiciens sérieux


Et une chanteuse non-dénuée de voix


Drelin !


Charlotte était bien excitée


Et vocalement en forme


Un peu de calme


Pas de calme du tout avec Iannis sur scène


George Oosthoek, qui fait plus ou moins partie des meubles depuis le premier album


Ouais, c'était bien bourré quand même


Au fait, on a eu hier une petite surprise, avec un leak de Babymetal "out of character". Apparemment, les filles fêtaient l'anniversaire d'un membre du staff. La photo semble très récente puisque c'est avec Momoko.

Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment