aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Marko Hietala + Ocean Hoarse à la Loco, 17 février 2020

Le moindre des charmes de la Machine du Moulin Rouge, anciennement "la Locomotive", n'est pas d'y faire la queue pour un concert de metal et de voir les touristes endimanchés se mêler aux t-shirts à tête de mort, croyant qu'ils vont voir du french can-can. On a des joies simples.

La salle ne sera qu'à moitié remplie, mais le public est de qualité. Pas de poseurs, pas de petits cons, pas de métalleux papa-maman, de vrais amateurs de musique. Ocean Hoarse est un groupe de heavy metal Finlandais, tout simplement oserai-je dire, et tout efficacement. On sent que les mecs sont venus se faire plaisir. Malgré la jeunesse du groupe (2018), ils font ce qu'il faut pour mettre en valeur les moyens qu'ils ont ; un ventilo, une machine à fumée, c'est pas Maiden, mais ça passe. Musicalement, on est dans du heavy-heavy, avec toutefois un chant clair qui dérape rarement dans l'eraillé, contrairement à ce que le physique rugueux du vocaliste pourrait laisser imaginer. La modestie de l'audience n'empêche pas Ocean Hoarse de mettre une bonne ambiance et de produire un set tout à fait décent.

Il y en a un autre qui vient pour se faire plaisir, c'est Marko Hietala, en effet, on se doute qu'il n'a pas besoin de courir les clubs avec son projet solo pour gagner sa vie. Il a donc récemment sorti un album où il donne un aperçu de ce qu'il sait faire quand il n'a pas Nightwish dans les pattes. Pour être honnête, j'avais écouté une fois chacun des singles sortis ces dernières semaines avant de venir, et bien malgré ce peu de familiarité avec l'univers musical du Finlandais barbu (pas le Père Noël, Marko Hietala), je me retrouve à apprécier ces titres comme si je les avais toujours connus. C'est varié, parfois tendre, parfois violent, parfois épique, toujours inattendu. Le chant du barde se pare rarement des intonations si caractéristiques quand il fait contrepoint à Floor, au contraire, il dévoile un registre large et toujours maîtrisé, propre à son groupe. Le groupe est lui aussi composé de vieux routiers des amplis, ça se voit qu'ils maîtrisent leur affaire et en font juste assez, pas trop, ce qu'il faut. Ça me rappelle les concerts de Vuur, d'Avatarium ou de Baroness. Il n'y a pas les foules de Bercy, c'est une de ces soirées pour les initiés, un concert où ne viendront que les âmes en quête d'une certaine chose, un artiste véritable qui vient s'exprimer.

Des photostres

Le G7X MkIII est ici à son avantage, dans
une salle petite, dotée d'une scène très
haute qu'il est possible d'approcher sans
difficulté, et garnie de multiples points
surélevés donnant des angles intéressants.
La lumière était du reste, comme le son,
irréprochable, c'est plutôt rare.


Ocean Hoarse est un groupe très photogénique, j'en ai pris plein






















Le concert se termine par un cameo prestigieux : pas moins que le grand Cthulhu !


Marko arrive. Comme vous le voyez, j'étais pas vraiment trop loin de la scène.


Simple et efficace














Regardez ce con qui a passé le concert à jouer sur ses deux SG, et au
moment de faire une cover de Sabbath, il faut qu'il sorte une Les Paul !



Sinon pour la petite histoire, le gars chanceux sur la photo qui fêtait son anniversaire en compagnie de Babymetal, c'était CJ Masciantonio, le guitariste de Galactic Empire (sous le masque de Kylo Ren), qui est aussi, sous un autre masque, membre du Kami Band quand ils tournent en Europe. Son anniversaire est le 15 février, ce qui date la photo à la veille du concert de Bruxelles.
Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments