aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Étude de terrain

Méthodologie :

J'ai considéré une artère quelconque de Paris, en l'occurrence, le boulevard Magenta, et je me suis donné le challenge de documenter photographiquement les témoignages de la déchéance urbaine que j'observais en l'arpentant. A l'origine, j'avais pour ambition de descendre tout le boulevard jusqu'à République, puis de remonter de l'autre côté histoire d'avoir les deux trottoirs, mais j'en vins rapidement à l'évidence que la batterie de mon appareil n'y suffirait pas. Je me suis donc concentré sur la menue portion entre les points 1 et 2, côté gauche.


Périmètre de l'étude


Ce superbe panorama est visible dans toute la capitale depuis que le fléau
du cyclisme s'y est répandu comme la lèpre. Notez que les parasites à deux
roues sont colonisés à leur tour par ces affreuses trottinettes.


Ce poteau est archétypal du mobilier urbain parisien par ses
multiples autocollants, tous aussi moches qu'incompréhensibles


Les trottinettes électriques envahissent les trottoirs


Les commerçants renoncent souvent à lutter
contre les tags qui souillent leurs devantures


Panneau souillé, effacé et de guingois


Superbe panorama, avec un squelette de bicyclette, un
sac abandonné, et divers détritus jonchant le sol


D'un peu plus loin, nous découvrons un panneau de circulation adepte
du bondage, et curieusement ficelé à une de ces bites anti-voitures


Ce même panneau fait de la propagande pour la biodiversité urbaine


Toujours ce navrant cadavre de bicyclette


Les arbres étaient jadis protégés par des grilles en fonte, mais elles
ont disparu pour des raisons mystérieuses. Ils sont donc maintenant
entourés d'un terrain boueux où on épand apparemment des graines
empoisonnées pour les rats, ainsi que des excréments canins (j'espère).


Un autre de ces cloaques, transformé en mare. En été,
ça devient sans doute des incubateurs à moustiques.


Aspect typique d'un commerce dans le quartier. Notez
comme on s'amuse à taguer même au raz du sol.


Ce panneau indique le marché Saint-Quentin
(bon courage aux automobilistes qui le cherchent)


Cet arbre présente un tuyau en plastique (?)


Combo vélo/poubelle/sac poubelle orphelin


Encore un commerce chamarré


Charmant : mare arboricole jonchée de débris en putréfaction, poubelle
municipale, sac poubelle mis en boule par un employé mais pas ramassée,
et bien sûr, des armoires électriques moches avec des tags dessus.


"Rendons paris propre", nous indique ce tas de
détritus avec un certain esprit d'autodérision


Ravissant panorama.
Tags: la france qui coule
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments