aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Point survival

Je ne vous ai pas raconté ma confiture ? Alors voilà ma stratégie.

Pendant les quatre premières semaines, je ne suis, pour ainsi dire, pas sorti de chez moi. J'ai fait les courses trois fois à des heures creuses pour éviter autant que possible tout contact avec mes contemporains, comme préconisé par le gouvernement qui nous veut du bien.

Depuis dix jours, je cours (presque) tous les soirs, et je fais mes courses aussi souvent et aussi loin que raisonnable, et ce pour une raison simple : les risques que je devienne cinglé sont devenus plus importants que les risques de mourir du scrovidus. La première des priorités en situation de survie, c'est de maintenir son cerveau en état de fonctionner, ce qui implique de soigner sa santé mentale. Donc, je sors. Par ailleurs, le mois dernier, le worst case scenario en matière de virus, c'était que je finisse dans un de ces mouroirs nosocomiaux qu'on persiste à appeler des hôpitaux, sur une liste d'attente pour un respirateur derrière trente-six kirikous du 9-3 n'ayant jamais eu la moindre notion de confinement. La situation s'améliorant rapidement sur ce chapitre, je peux désormais espérer accéder au minimum de soins que la société a promis à quelqu'un qui paye sagement ses cotisations sociales depuis trente ans.

Selfish ? Ben oui.

Il y a six ans, j'ai lancé le tag "la France qui coule" histoire de vous faire part de mes inquiétudes sur l'état du pays sous la molle férule du président Hollande. A l'époque, j'étais alarmé par le délabrement des finances publiques, le déni devant les problèmes causées par l'immigration de masse, et la mise en place d'une censure généralisée. C'était en 2014, période qu'on peut aujourd'hui appeler "les jours heureux". Depuis, on a eu les attentats, les gilets jaunes et maintenant le confinement, et la >> guerre civile << a commencé. En six ans, la dette est passée de 80 à 120% du PIB. Vous croyez que ça va finir comment ? Vous croyez qu'on en sera où dans six ans ? Tout va s'arranger ?

Une bonne chose toutefois à tirer de la situation actuelle : de plus en plus de Français sont aujourd'hui conscients de l'état réel de leur pays et des véritables enjeux du futur. De plus en plus de Français sont aujourd'hui conscients du niveau de compétence réel de leurs élites, infoutues, en cinq semaines, de trouver des masques en papier, ne serait-ce que pour les personnels soignants qui sont toujours rationnés. De plus en plus de Français ont appris que l'Etat tout-puissant n'était pas la solution à tous les problèmes, mais bien souvent, un facteur aggravant, si ce n'est l'origine même, des pires difficultés qui nous accablent.

J'ai eu raison. Et je ne suis malheureusement pas assez vaniteux pour en tirer satisfaction.


le 14-juillet est en avance en Frankistan
Tags: la france qui coule
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 30 comments