aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Brutalités policières

Samedi, bravant la pestilence, je sortis dans les rues de Paris, slalomant entre les charrettes de cadavres pour musarder, en somme, appareil photo au poing. Juste pour me promener, comme quelqu'un de normal au printemps. Or donc, je divaguais près de Saint-Michel quand je fus témoin d'une scène de violence policière qui me renvoya immédiatement aux heures les plus sombres de notre histoire, à la milice de Pétain et à la rafle du Vel d'hiv.

Alors que j'allais traverser une intersection, je cède le passage à un groupe de trois fonctionnaires de police patrouillant à vélo. Soudain, l'un s'arrête, fait signe à un autre de faire halte et hèle son collègue, déjà engagé dans la rue.
" Marc, Marc ! Arrête, une personne à terre ! "
Ils font demi-tour, et s'engagent dans une autre rue, qui se trouvait être celle que je me proposais d'emprunter. Je vis donc qu'en effet, vingt mètres plus tard, sur le trottoir, un jeune homme barbu était allongé sur le flanc à côté d'une de ces grotesques trottinettes électriques qui sont à la mode. Un agent prend des nouvelles du blessé, qui était conscient.

En fait, il n'était pas blessé, il réparait juste sa trottinette. Après un bref échange de plaisanteries de bon aloi, nos pandores reprennent leur chemin.

C'est ça, le travail des flics, 99% du temps.
Tags: horus vivant
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 5 comments