aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Contes et légendes inachevés


Le succès de J.R.R. Tolkien est dû en grande partie à l'immense travail de création d'univers sous-jacent, dont on n'a, et dont les oeuvres littéraires ne montrent qu'une petite partie, donnant l'impression d'une épopée significative dans un monde vivant et profond. Ainsi, considérons le mythe de la création du monde.

Lorsqu'Eru Iluvatar, créateur de toutes choses, sentit peser sur lui le fardeau de la solitude, il créa de sa substance ceux, innombrables, qu'il appela les Ainur, ce qui, en quenya, signifie "les saints". Parmi eux, il distingua les quinze plus remarquables, qu'il nomma les Valar, ou "Puissances". Les autres, chargés de servir les premiers, furent nommés Maiar, ou "beaux" en quenya. C'est avec quatorze des Valar qu'Eru Iluvatar joua la Musique des Ainur, qui donna naissance au monde d'Arda, aussitôt corrompu par Melkor. Les quatorze Valar créateurs du monde furent :
Manwë, roi des Valar
Melkor, le corrupteur du monde, son frère
Ulmo, seigneur des mers
Aulë, le forgeron
Yavanna, reine de la nature
Oromë, le chasseur
Nàmo, du royaume des morts
Nienna, qui préside au deuil
Irmo, maître des rêves
Tulkas, le guerrier
Estë, la guérisseuse
Vairë, la maîtresse du temps
Vàna à l'éternelle jeunesse
Nessa, la danseuse

Notons qu'un Vala (un Vala, des Valar) ne participa pas à la création du monde :

Eniwë, seigneur du c'est plus mon problème
Tags: billevesées
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 8 comments