aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Le vaisseau d'éternité

C'est en la trente et unième année de son règne que Pepi IV, fils d'Horus, fils de Re, roi de Haute et Basse Egypte, sentit en lui les forces décliner. Il savait entrer dans le soir de sa vie, bientôt, il reposerait parmi ses glorieux pères, bientôt il embarquerait à bord de la barque solaire pour son voyage d'éternité. Il avait été un souverain juste, un homme bon, un digne pharaon qui avait chassé hors d'Egypte les barbares du désert, il était sûr que le jugement d'Anubis lui serait favorable. Mais pourtant, le cœur de Pepi était troublé. Il fit venir Iki, le chef de chantier.
" Iki, l'homme au jugement si sûr, dis-moi ceci : nombre de mes successeurs ont vu leurs tombeaux horriblement pillés, souvent peu de temps après leur enterrement. Comment puis-je éviter celà pour moi-même, lorsque mon corps reposera dans la pyramide que tu m'as construite ?
- O Roi, ne crains rien ! Nulle pyramide n'égale la tienne par ses dimensions, par la perfection de ses formes. Poseront-ils leurs regards sur elle, que ces mécréants s'enfuiront d'effroi, à l'idée d'avoir seulement osé songer à quelque malveillance. "
Pepi remercia son chef de chantier, mais sa réponse ne parvint pas à le rasséréner. Aussi fit-il mander Oremthep, son architecte.
" Orempthep, rusé Oremthep, quels artifices as-tu disposé dans mon tombeau pour disposer des voleurs ? Dis-le moi encore ?
- Des pièges, Ô mon roi, à foison ! Des portes dérobées, des puits mortels, des flèches empoisonnées, des jarres de poix qui s'enflammeront au contact des scélérats, voici quelques-unes des surprises que je leur réserve. Sois sans crainte, Ô mon roi, tu seras en sécurité dans ton vaisseau d'éternité. "
Pepi remercia l'architecte, mais sans plus trouver le réconfort, car à la vérité, d'autres avaient bénéficié des mêmes protections, sans résultat. Il fit alors chercher, aux portes du désert, Pi-Amon, le magicien.
" Pi-Amon, dis moi encore, quel sort attend ceux qui pénètreront dans mon tombeau, quelles malédictions les accableront ?
- Ceux qui briseront le premier sceau, Bès les frappera sur l'heure de cécité, Ô, puissant souverain des deux Egyptes ! Ceux qui poursuivront leur chemin après la seconde porte, en outre, leurs parties viriles se racorniront par l'action efficace de Sekhmet, ils ne pourront enfanter et leurs races s'éteindront avec eux. Enfin, les téméraires qui malgré tout, franchiront l'ultime porte, c'est Amon lui-même qui les punira : ils seront réduits en poussière. "
Pepi remercia le magicien, mais cent fois, il avait vu à l’œuvre Pi-Amon et ses semblables, et il savait qu'il ne pouvait pas non plus compter sur le pouvoir de mots tracés sur les murs. Mais alors qu'il se morfondait sur son trône d'or incrusté de tourmaline, son serviteur Bisha vint le voir.
" Seigneur de la terreur, Seigneur du ciel, entends le conseil de ton serviteur. J'ai entendu tes craintes, j'ai entendu tes suppliques. Nul n'a su répondre à ton attente en terre d'Egypte, je le sais. Mais moi, je le puis.
- Vraiment ? Mais parle, de quoi s'agit-il ? Un pacte avec un dieu ? Un subterfuge subtil ? Un mécanisme étrange ?
- Rien de tout ceci, maître. Voyez ce que j'apporte. Disposez-la en travers du couloir menant à votre chambre mortuaire, et je vous le garantis, jamais, jusqu'à la consommation des siècles, jamais, dis-je, nul ne troublera votre repos.
- Si tu dis vrai, Bisha, je te couvrirai d'or. Mais, pourquoi cette humble barrière devrait-elle arrêter les pillards ?
- C'est une barrière magique, venue d'un lointain pays par-delà les mers, vers le couchant. Il est dit qu'une fois posée, jamais la barrière ne sera plus enlevée par quiconque, et tout ce qui se trouvera au-delà sera préservé pour l'éternité.
- Ah bon ?
- Ça ne manque jamais. "
Ceci fut écrit, et accompli. Et jamais nul en viola la sépulture de Pepi IV, tant était grande la sagesse de Bisha le serviteur.


Merci au passage à la Maire de Paris de bien vouloir
libérer le trottoir dans la rue à côté de chez moi,
qui est "en travaux" depuis deux putain d'années !
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 5 comments