aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Pathétique II


C'est demain que sort "Manifest", le nouvel album d'Amaranthe, un groupe mêlant metal et influences électro-pop, que j'ai fini par apprécier parce qu'ils se foutent pas de votre gueule, ils ont un vrai show, ils savent où ils vont, bref, c'est pas des branleurs. Néanmoins, les branleurs sont toujours populaires dans le petit monde du metal, et de par le fait, Amaranthe se tirmballe une assez mauvaise réputation. Disons que si c'était du rap, ils auraient la street cred d'Insane Clown Posse. Dans le dernier Rock Hard, il y a avait une critique moyennement flatteuse - pas catastrophique non plus, notez - de la galette, reprochant à Amaranthe d'être "de mauvais goût". Une critique que pour ma part, je trouve assez grotesque quand on l'applique à un groupe de metal.

C'est à dire que le metal, c'est né parce que quatre couillons de Birmingham voulaient faire du blues rock, mais ils se sont aperçus qu'ils étaient inconnus, fils de prolos, et loin de Londres ou tout se passait, et que des groupes de blues rock, à la fin des années 60, c'était pas ça qui manquait. Alors ils sont allés boire une pinte, puis ils sont allés au cinéma où ils ont vu un giallo de Mario Bava intitulé "I tre volti della paura", et là ils se sont dit : " Eh, les mecs, si on faisait du blues rock d'horreur ? " Le titre anglais du nanar était "Black Sabbath", et pour ce qui est du reste...

Qu'on ne vienne pas me dire que Judas Priest a jamais été de bon goût. Quand on se branle dans une cave devant un trois moldaves en corpse paint, on ne parle pas de bon goût. Un quinquagénaire avec une veste à patch n'a pas vocation à donner des leçons de bon goût à quiconque. Le metal, c'est du blues rock et un gimmick.




work in progress
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments