aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Les deux orphelines

Alors pour reprendre le truc d'hier, l'un des éléments qui définit le mieux le prêchi-prêcha woke, c'est bien sûr la présence de Mary-Sue.

Mary-Sue, c'est à la base la projection d'un auteur (généralement de fan-fiction) dans un personnage qui sera, évidemment, parfait :
- Belle
- Admirée
- Immédiatement amie avec tout le monde
- A pas mal de kilos de moins que l'auteur
- N'a rien à apprendre de personne (et surtout pas d'un homme)
- Triomphe sans effort de toutes les épreuves

Un bel exemple de Mary-Sue, c'est Rey, dans Star Wars. Tout lui est donné sans effort, tout lui est dû, parce que c'est une femme forte et indépendante qui n'a pas besoin des hommes, wouaieuh.

Superficiellement, Beth Harmon se rapproche de ce schéma. Mais dans le détail, on s'aperçoit que même ses talents extraordinaires ne suffisent pas à la faire réussir. Elle va devoir travailler, prendre sur elle, faire des sacrifices. Elles n'y arrivera pas seule, elle va devoir apprendre à compter sur les autres. Elle va devoir surmonter ses faiblesses, combattre le destin, accepter son passé. Elle va devoir grandir, ce qu'une Mary-Sue ne fait jamais.

C'est le refus systématique de cette quête initiatique qui est le propre de la culture SJW. Dans cet univers, un individu n'a pas besoin de changer pour devenir adulte, il n'a pas besoin de s'adapter à une quelconque société. Il est requis pour chacun d'être soi-même, ce qui n'est pas un cadeau quand on ignore qui l'on est. Et c'est précisément par la quête initiatique que l'on apprend qui l'on est. Ce n'est pas par hasard que la culture SJW fait la chasse au héros traditionnel, celui qui se grandit dans l'épreuve. Son pêché, ce n'est pas d'être un mâle hétérosexuel, son pêché est de chercher à devenir un adulte fonctionnel et utile à la société.

Bref...



Une nullinette pour les mélomanes avertis : décrivez la texture d'un micro-organisme en seulement deux notes. ♣♣♣

La réponse : Vous êtes vraiment des circoncis de l'anus, il fallait bien sûr trouver "la-mi bémol". Ce qui fait un triton d'ailleurs, si je ne m'abuse.
Tags: devinettes toutes pourrites
Subscribe

  • Touentieusse centauri fucks

    L'histoire du cinéma est riche de films que l'on rêverait de voir mais qui sont restés à jamais dans les limbes. Le Dune de Jodorowsky, le…

  • Une cinéphile

    ♣♣♣ Un réalisateur La réponse : Vraiment, je ne que. C'était Francis Ford Croppola.

  • En vitesse

    Monsieur et madame Dose ont une fille. ♣♣♣

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 14 comments

  • Touentieusse centauri fucks

    L'histoire du cinéma est riche de films que l'on rêverait de voir mais qui sont restés à jamais dans les limbes. Le Dune de Jodorowsky, le…

  • Une cinéphile

    ♣♣♣ Un réalisateur La réponse : Vraiment, je ne que. C'était Francis Ford Croppola.

  • En vitesse

    Monsieur et madame Dose ont une fille. ♣♣♣