aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Un peu de zoologie

Le deuxième plus gros arthropode du monde est le crabe de cocotier, un bel animal pouvant atteindre le poids d'un épagneul breton. Mais ce robuste animal pâtit en comparaison avec le seigneur de son ordre, la colossale Mygale Arboricole de Sumatra. Cet arachnide monstrueux, dépassant souvent le poids d'un homme adulte, est de mœurs strictement nocturne, ce qui explique le faible nombre d'observations annuelles. C'est plutôt heureux, car l'animal n'est nullement farouche, et de surcroît, particulièrement dangereux, surtout en période de reproduction (vers fin décembre).

En effet, alors qu'en temps normal, elle opte pour un comportement de prédation à l'affut, lors de l'œstrus, la mygale arboricole de Sumatra femelle est une araignée parasitaire. Elle se laisse tomber depuis un arbre sur une malheureuse victime, l'assommant de sa masse, la paralyse de son venin astringent, la traîne au milieu d'une clairière, la dresse debout, et l'emmaillotte dans un long ruban de soie iridescente et multicolore. Une fois la chose faite, la mygale pond jusqu'à une trentaine d'œufs, gros comme des pommes environ, eux aussi multicolores. Puis, la mygale quitte la clairière. Attirés par l'aspect bariolé de la scène, un mâle - tout aussi redoutable que la femelle, peut alors, si cela lui agrée, féconder lesdits œufs, qui écloront bien vite. Les larves affamées se mettront alors en devoir de dévorer la pauvre proie encore vivante.

Les indigènes de Sumatra, surtout la partie orientale de l'île, ont depuis longtemps pris des précautions pour se prémunir contre ces affreuses araignées : lors de la saison du rut, chaque père de famille va dans les montagnes couper un spécimen d'un certain conifère qui y pousse, de la taille approximative d'un homme, le ramènent au village et le disposent dans un coin de leurs logis. La sève de cet arbre, en effet, a l'étrange propriété de leurrer les mygales arboricoles, pour leur faire croire qu'elles ont affaire à une proie. Elles emmaillottent alors l'arbre dans leurs entraves, y déposent leurs œufs, et s'en vont au diable sans plus causer de souci.

On met toutefois en garde les enfants, pour qu'ils ne s'aventurent pas près de l'arbre avant le lever du jour, en effet, le mâle pouvant rôder, ils seraient en danger (le mâle de la mygale arboricole se nourrit exclusivement de cervelles d'enfants curieux).

Joyeux Noël.



Nos chanteuses préférées fêtent Noël


Floor


Simone et Oliver
Tags: belles histoires
Subscribe

  • Un peu de zoologie pour finir l'année

    La pintade est ainsi appelée car elle possède cinq pattes. C'est l'un des deux seuls oiseaux dans ce cas (l'autre étant l'étoile de mer).…

  • Reblague

    Massu Masshita

  • Ain't not no bitch

    " ...avec acte de barbarie, Jean-Lubrifiant. - Merci, Jean-Toupet, espérons que ça se maintienne comme ça toute la semaine. Et maintenant, notre page…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment