aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

庫院我慢


Jean-Gustin Glandier-Lassalle finit par retrouver Jean-Rémi Morvale de la Raimbière derrière les cuisines. Il faillit ne pas le reconnaître. Le puissant PDG de la COGEPIGEPO, en effet, avait revêtu le manteau orange des moines, s'était rasé intégralement le crâne (qu'il avait de toute façon assez dégarni au naturel) et, chaussé de socques en bois, courbé sur son ouvrage, il balayait avec le plus grand sérieux l'allée menant à la pagode. C'était donc vrai ! Son fantasque patron avait donc fait retraite au sein du Minkimomo Dera.
" Monsieur Morvale de la Raimbière ?
- Voyez ce papillon, Glandier-Lassalle. Il vole et vaque à ses amours, inconscient du monde. Que sait-il de son impermanence ? Que sait-il de sa mortalité ? Il ignore, ce bienheureux, que sa vie à peine éclose touche déjà à sa fin. C'est un bouddha. Sommes-nous si différents de lui, Glandier-Lassalle ?
- Non, je ne crois pas. Le board m'envoie pour vous entretenir du plan stratégique...
- Il vaque à son affaire. C'est sa nature, sa fonction dans l'univers. N'a-t-il pas l'air heureux de l'accomplir ? Oh, j'y songe, moi aussi, je me dois d'accomplir ma fonction dans ce temple. Vous me suivez ? J'aimerais vous montrer l'humble tâche qui me revient ici.
- ...tension sur les taux d'intérêt...
- Ce bâtiment que vous voyez est le ku-in, c'est en quelque sorte, l'office. Dans les temples bouddhistes, c'est ici que l'on s'occupe de stocker la nourriture et de préparer les repas. Ça s'écrit comme ça : "庫院". Est-ce ma qualité de Français qui les a poussés à m'affecter ici ? C'est bien possible.
- ...à terme échu... au prorata... Qu'est-ce que vous faites ?
- Eh bien, je m'attèle à mon labeur. En l'occurrence, peler des nokiyuri (nous les cultivons au temple depuis l'ère Sengoku). Cela me prendra bien deux heures, à l'issue de quoi, il faudra que je les coupe, les cuise, et les fasse revenir dans l'huile de yoroshoo, à la mode de Shimamura.
- Il y en a beaucoup.
- Et c'est une bonne chose. Voici une humble tâche qui m'occupera une bonne partie de la journée. Et à la suite de ça, je confectionnerai pour mes frères de délicieux desserts venus de chez moi. Voyez-vous Glandier-Lassalle, j'ai appris ici que la plus grande des vertus pour un homme de bien, c'est la constance dans l'effort, la résilience. Il faut savoir s'atteler à son labeur, encore et encore, avec une persévérance que rien n'entame. Il faut savoir, sans se distraire, faire preuve de la plus grande patience, et c'est à se prix que l'on atteint le bonheur sur cette terre.
- Vraiment ?
- J'en ai fait l'expérience, et bientôt, j'en ferai part à nos employés. Cette patience que j'ai apprise dans cette cuisine, j'en ferai une philosophie personnelle, comme un credo, un mot d'ordre qui bientôt, sera la force de la COGEPIGEPO.
- Les Japonais n'ont-ils pas un mot pour désigner cette vertu ?
- Je suppose que oui.
- Le gaman.
- Ah oui, c'est exact, le "我慢".
- La voie du ku-in gaman.
- Tout à fait.
- Vous leur faites quoi comme dessert à vos moines ?
- A votre avis ? "


La Terre. Le Feu. L'Air. Il y a très longtemps, ces quatre peuples vivaient en harmonie. >> Mais un jour...<<
Tags: kikerumono, textes divers
Subscribe

  • Healed es notres, il a bu son verre comme les autres...

    Fresh : Healed : Trois semaines avant le Bataclan, mais six mois après Charlie Hebdo, >> "Acrimed" << ironisait sur la une du…

  • Outre-temps

    La 4L dans laquelle j'ai appris à conduire, et le grand dadais devant, je crains que ce ne soit votre serviteur (j'ai du mal à me reconnaître de…

  • Ramassis de pathétiques losers

    J'ai toujours trouvé complètement con l'idée de tatouage. Je suis sûrement un peu obtus, mais je n'ai jamais saisi l'intérêt de se faire buriner la…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments