aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

What's in the box?


Je n'avais pas osé quitter la cave où, des heures, des jours auparavant, peut-être, j'avais trouvé la boîte. Agenouillé dans la poussière, sans souci aucun de l'humidité et des araignées, je manipulais fiévreusement le petit objet de bois orné de motifs hypnotiques. Qui avait donc créé cet artefact ? Dans quel but ? Comment ? Bien plus tard, j'eus les réponses à ces questions, mais à cet instant, je n'en avais cure ; seule comptait la résolution de l'énigme qui était devant moi.

Et là, tout soudain, mon pouce couvert de poussière s'enfonça d'un millimètre dans l'un des cercles métalliques qui ornait le cube. J'avais tenté de l'actionner cent fois, pourquoi cédait-il maintenant ? Pourquoi la faible lueur qui émanait du soupirail se muait-elle soudain en épaisse lame de lumière ? D'où provenait ce vent fou porteur d'odeurs de putréfaction ? Quel était ce grondement ? Je sus alors, à ce moment précis, que j'étais irrémédiablement maudit.

Je me retournais, sachant que j'allais être confronté à l'horreur. Ils étaient là, ces êtres qui jadis avaient été humain. Ils en avaient encore la forme, bien qu'épouvantablement mutilés, chacun à sa manière. Le plus proche, le chef sans doute, avait le visage glabre, strié d'un réseau de profondes coupures cicatrisées, et planté d'une multitude de clous. Ses petits yeux noirs et résignés à la cruauté se posaient sur moi avec une grave acuité.

" Tu nous as invoqué, Asp Explorer, alors nous voici.
- Je ne vous ai pas...
- Silence ! "

Des chaînes surgirent de l'ombre, des crochets se plantèrent dans les chairs de mes bras en croix et de ma poitrine haletante, la douleur était insoutenable, j'étais pris au piège, vaincu, humilié.

" Tu nous as invoqué par le pouvoir de la Configuration Lamentable, et maintenant, nous nous repaîtrons de ton âme. Tel est le seul prix de ton effort.
- Non, tu ne comprends pas, je suis des vôtres. Laissez-moi vous rejoindre, ma place est parmi vous, à tout jamais.
- Ta place est parmi le néant, mortel. Comment oses-tu m'interpeller ?
- Ne t'enflamme pas, Pinhead, garde to calme !
- Que dis-tu, misérable ?
- Pinhead. Ne t'enflamme pas. Comme une pinède. Ah ah ! Elle est exellente non ?
- Se pourrait-il... Se pourrait-il que tu dises vrai ? Es-tu destiné à la grandeur ? Je ne puis le croire. Donne-moi une autre preuve.
- Une énigme peut-être ?
- Va, dis ton énigme.
- Sais-tu pourquoi la pintade est ainsi appelée ?
- Non, pourquoi ?
- Parce que c'est un des deux seuls oiseaux à avoir cinq pattes.
- Leviathan ! Tu disais vrai, quelle invraisemblable billevesée...
- Ne veux-tu pas savoir quel était l'autre oiseau à cinq pattes ?
- Dis-moi, Asp Explorer.
- C'est l'étoile de mer.
- C'est indubitable, tu es digne de nous rejoindre. "

Et c'est ainsi qu'à mon tour, je rejoignis les Cénobites.

Tranquille.



Complètement.
Taré.
Tags: textes divers
Subscribe

  • Des quiquinous

    " C'est un cat café, dedans, y'a un gachapon qui distribue de la bouffe pour chat. - C'est où ? - C'est au Japon. - Ah ouais ? " Hei Hiter !

  • Ceci n'est pas un phacochère

    Si un jour on fait la liste des trucs dans l'univers en fonction de ce qu'ils ressemblent à un phacochère, Melissa Bonny sera tout au fond.

  • Quand on y pense, ça fait réfléchir

    Ça fait bizarre de se dire que Freddie Mercury n'a jamais eu d'adresse e-mail.

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments