aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Les Ramoneurs de Menhirs + Dirty Shirt au Trabendo, 8 octobre 2021

Un concert à Paris ! Indoor ! Incrédiboule !

Le Trabendo n'a pas changé. Les parois sont toujours moites après une heure de concert, on se crame toujours les mains au lavabo des chiottes et on voit toujours rien depuis le fond. La seule chose qui a changé depuis "le monde d'avant", c'est qu'ils servent de la Grolsch au lieu de la Heineken. Pour l'audience, beaucoup de vieux crabes dans mon genre, quelques jeunes crevettes, deux enfants...

Je ne connaissais absolument rien de Dirty Shirt avant d'entrer dans la salle, même pas le nom ! Je soupçonne toutefois rapidement qu'ils sont assez nombreux, puisque je compte sept micros ! Dirty Shirt, qui nous vient de la lointaine Transylvanie, propose un style appelé "Folkcore", qui est fort coloré, fort varié et fort agréable. En plus, le son est bon, c'est vraiment un moment sympa avec ce groupe certes pléthorique, mais qui a l'air bien content d'être là. Ils repassent au Hellfest en juin, le vendredi 26 ont-ils précisé faussement (le 26 c'est un dimanche, ils passent au Temple le 23), j'espère pouvoir les y revoir.

Pour ce qui est des Ramoneurs de Menhirs, c'est un groupe punk-selon-les-pointillés, c'est à dire fuck le système en général, transgression dans les limites autorisées et gloubiboulga idéologique. Certes, musicalement, ils savent jouer, ce serait malheureux après quarante ans de carrière, mais ça fait quand même bizarre d'enchaîner sur "la blanche hermine", qui est un chant nationaliste Breton, après un hommage aux anarchistes Grecs. Ça fait aussi bizarre de voir 600 bourgeois parisiens entonner "viva la revolucion", on est étonnés d'apprendre que le monothéisme a créé le patriarcat (ni les Romains, ni les Hindous, n'ont édifié de société patriarcale, hein, c'est une invention de Saint-Augustin), et on finit par une célébration de la diversité devant une salle où à part une indo-pakistanaise très amoureuse de son copain, les vigiles noirs et probablement un ou deux gitans parmi les gars de Dirty Shirt, on ne compte guère que de fiers descendants de Clovis.

Ker Photos


Sweet hive of scum and villainy


Et c'est parti...


L'élément folk du folkcore : le violon


Le chanteur grave


Le chanteur aigu (c'est pour dire s'il y a du monde sur scène)


Tirelipimpon...


(Mais qu'est-ce que je fous avec ces gadjo ?)


Un monde impressionnant


L'audience était au début un peu dubitative


Mais ça a fini dans une belle ambiance...


...avec un petit pogo sympa


Des grattes en pagaille


Les Ramoneurs. Pour vous dire : ils sont plus vieux que moi.


Roulez jeunesse


Et c'est parti pour Brutallica


C'est vrai qu'une fois décollé, l'avion a de la gueule


Ambiance PRAF


Ambiance festnoz


Le Trabendo a toujours de la gueule vu de cet angle


Un petit coup de bombarde


deschlusser : v.t. Expulser des squatters Allemands
J'ai deschlussé les Müller du camping pour mettre les Romanovitch à la place, je me demande si j'ai pas fait une connerie.
Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe

  • Sayonara Cure Dolly

    Je vous avais parlé il y a quelques temps de >> Cure Dolly << et de ses vidéos sur la grammaire du japonais. Voici quelques mois, elle…

  • Le serbo-croate facile

    Eh oui, les fleurs de cerisiers blabla... Alors maintenant que Babymetal se dirige doucement vers la fin de partie, certains se demandent ce que les…

  • Hadaka ni nare

    Après la pluie vient le beau temps, et nous nous rapprochons de cet heureux instant où nous pourrons à nouveau quitter pour quelques semaines cet…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment