aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Couillu

Toutes les femmes se maquillent et se parfument. Quasiment. C'est un beau résultat du marketing que de vendre à des millions de personnes quelque chose de cher dont elles n'ont aucun besoin vital. Un beau résultat mais qui, bien sûr, ne satisfit pas longtemps les gourous du marketing de chez l'Oreal et consors. Oui, car vendre à toutes les femmes, ça réjouit sans doute une âme médiocre, mais une âme commerciale se dira tout de suite : "eh, mais il reste 50% du marché qui nous achète pas nos produits !".

Eh oui, les hommes. Comment vendre des produits de beauté aux hommes ? Car il n'est pas besoin d'avoir fait Saint-Cyr et Normale Sup pour comprendre que le succès de ces produits chez le public féminin est en soi un obstacle pour conquérir le public masculin. Car l'homme a besoin d'être rassuré dans sa virilité, et précisément, les produits de beauté, "c'est des trucs de gonzesse". D'où les trésors de persuasion déployés par les publicitaires.

En premier lieu, les produits pour homme sont clairement séparés des produits pour femme. Il va de soi qu'on ne cherchera pas à vendre la même graisse de boeuf aux deux sexes, l'idée est du reste si grotesque que personne n'a jamais essayé. En tout cas, on ne la vendra pas sous le même nom ni dans le même flacon, car pour le reste, la peau humaine étant histologiquement assez semblable d'un individu à l'autre, ce seront bien les mêmes produits dont on remplira les flacons.

C'est pour ça qu'une fois arrivé au supermarché, ça tranche tout de suite. Les produits pour nanas sont roses, jaunes, toujours dans des tons pastels et dans des flacons bien ronds. Les produits pour homme sont le plus souvent dans des tons noirs ou gris, avec des touches de rouge, de vert, de bleu flashy, bref, des couleurs évoquant le métal, le lourd, le couillu. On n'est pas des tafioles. Et bien sûr, on ne mélange pas torchons et serviettes ! Dans le linéaire, les deux groupes de produit sont soigneusement séparés et bien éloignés les uns des autres. De même, le nom du produit est soigneusement étudié. Vous achèteriez un "Verlinéance pour homme aux bioliposomes" vous ? Bien sûr que non. Par contre, "Titanium Expert", tout de suite, ça fait plus sérieux.

Et dans les publicités ? C'est encore plus flagrant. Ça donne quelque chose comme : "Pour les hommes, il existe Mennen homme pour homme, le masculin pour homme. Sentez-vous homme, vraiment homme grâce à Mennen homme, le déo homme pour les hommes qui aiment les hommes... euh, non, on va couper la fin là...". Bref, c'est pas parce qu'il se parfume que c'est une tapette, car si vous avez bien suivi la pub, le mec là, ben, c'est un homme ! Et il a un métier d'homme ! Non, il n'est pas prof de français dans un bahut de banlieue ou serveur dans un restau végétarien. Encore moins coiffeur ou décorateur d'intérieur. Bon, on a dit un métier d'homme, pas de bourrin non plus, faut pas trop que ça sente la sueur, genre ouvrier du bâtiment ou routier. On veut voir de la thune. L'homme, il est pilote de chasse, ou alors il conduit des voitures de course, à la limite il fore des puits de pétrole en mer du nord. Et on le voit faire des trucs d'hommes, comme gagner une course, ou se poser sur un porte-avion, et bien sûr, il se lève une super gonzesse bien blonde à l'air très con. Une fois, l'homme, on l'a vu faire un truc de pédé : chercher son gosse à l'école. Oui, mais pour bien marquer le coup que c'est un homme, il était en retard, alors il courait partout, sautait au-dessus des bancs publics, bref, la paternité n'a pas épuisé sa semence : ça reste un mâle ! Et puis le gosse, c'est un fils, un héritier, à qui il va apprendre à... mais oui, être un homme.

Bref, ils font tant d'efforts pour nous vendre leur merde, on se demande comment ça se fait que ça ne marche pas. C'est vraiment à n'y rien comprendre.
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 28 comments