aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

The Ordinaries 2.1

Stan Lee, Jack Kirby et Rob Liefeld sont fiers
de n'avoir rien à voir dans cette aventure de :


The Ordinaries

OPERATION COBRA


L’entraînement



Minuit. Tandis que des rues moites de Philadelphie montent les relents salins d'immondices océanes, dans les arrière-cours de ces gargotes que ne fréquentent point les honnêtes gens, les inquiétantes silhouettes des serviteurs de la nuit s'assemblent pour chuchoter les détails de leurs mauvais coups à venir. C'est le monde obscur du crime, l'engeance maudite des mauvais garçons. Mais tandis que l'ignominie se trame sous le voile complice de brume de mer, il est un groupe de jeunes gens courageux, qui, malgré l'heure avancée, veillent au grain. Tremblez, larrons et assassins ! Les Ordinaries sont là !
« Horreur ! C'est Magneto !
- Oui, c'est bien moi, et toute ma Confrérie des Mauvais Mutants ! Vous croyiez donc m'avoir vaincu la dernière fois ?
- Malédiction !
- Eh non, un puits de lave radioactive n'est pas assez pour venir à bout du Maître du Magnétisme !
- Mais pourquoi, enfin ? Pourquoi toute cette installation ?
- Vous avez vu mon démodulateur de protons ? Alors, avec votre esprit supérieur, vous savez sans doute déjà compris ce que j'ai prévu. Eh oui, en envoyant un satellite-relais en orbite géostationnaire, le pourrais dévier la course d'un astéroïde qui s'écroulera sur le barrage de Los Perdidones, ce qui causera l'inondation de la centrale atomique de San Miguelito, qui explosera alors, contaminant toute la région, et ainsi, je me vengerai de vous tous, du gouvernement et de la Ligue des Conquérants !
- Vil fourbe !
- Et maintenant, pitoyables insectes, vous allez périr...
- Avant qu'il ai le temps de bouger, je fais un Eclair de Fer pour le déstabiliser.
- Jet de rapidité, lance 3D6.
- OK. Oh merde...
- 8, c'est lamentable. Magneto sort un 13 et te devance sans problème, il dévie ton rayon et lance une contre-attaque immédiate. »

Après s'être constitués en groupe de super-héros, les Ordinaries - qui en fait ne s'étaient pas encore accordés sur un nom - avaient aménagé le Refuge. Afin de détourner l'attention de leurs ennemis, le Refuge était particulièrement bien camouflé. Il était même camouflé de l'intérieur. A qui n'était pas familier avec l'univers des super-héros, il aurait semblé que le Refuge était un coin du garage du père d’Alex Tornhill. Le camouflage était tellement poussé qu'à certains moments, les Ordinaries étaient obligés de se boucher les narines pour ne pas respirer les remugles pétroliers du hummer de monsieur Tornhill lorsque celui-ci revenait du bureau. Pour découvrir la véritable fonction des lieux, il fallait ouvrir les portes du coffre à linge de Mme Tornhill mère - qui ne servait plus depuis des années - et découvrir le matériel secret des Ordinaries, qu'ils avaient accumulé au cours de leurs aventures de ces derniers mois. A savoir :
- Leurs combinaisons de super-héros, presque terminées par Aloysius.
- Leurs neuro-communicateurs, dont deux seulement fonctionnaient (il s'agissait de talkie-walkies bricolés par Alex pour marcher moins bien).
- Un poster de Kate Beckinsale en combi cuir moulante (que l'on accrochait cérémonieusement au mur avant chaque séance en disant "voici ce pour quoi nous nous battons" - et à l'époque, l'on ignorait encore ce que Kate Beckinsale portait sous sa combi cuir, alors vous imaginez...).
- Un exemplaire du jeu de rôle "Marvel Superheroes", qu'ils appelaient "l'outil d'entraînement", avec dés et figurines.
- Une carte de Philadelphie datant de 1962 collée sur un carton fort, et quel l'on avait ornée de maint punaises selon un schéma secret, afin de repérer plus facilement les boutiques de comics.
- Une carte routière de la Pennsylvannie, plus récente.
- Et puis tant qu'on y est, un poster des planètes du système solaire. Y'a pas de raison.

Depuis la rentrée des classes, Karl avait quitté la ville de Kleinburg où il avait passé toute son enfance pour s'inscrire à la Worthington High School sise dans la proche banlieue de Philadelphie, de sorte qu'il s'était rapproché de ses trois compagnons. Plusieurs fois par semaine, ils se réunissaient dans le Refuge pour pratiquer l'entrainement, et régulièrement, ils se faisaient exploser par Galactus, Thanos, le Fléau, Fatalis, les Sentinelles, Annihilus, Dr Octopus, Namor, les Hellions, Ronan l'Accusateur, la Garde Impériale Shi'ar, le Phénix Noir (la partie la plus courte de l'histoire du jeu de rôle), les Mauvais Mutants, Mesmero, Electro, le Caïd, le Super Skrull, la Main, AIM, l'Homme Impossible, Hydra, Loki, le Tireur, les Spectres Noirs, Ultron, et ils avaient même réussi à se faire battre par le clone maléfique de Doug Ramsey.
« Bon, fit observer Karl à l'issue de la partie, je crois que cette fois, on les a tous vus. A part Tante May et Spongebob Squarepants, tout le monde a réussi à nous vaincre.
- Ouin !
- C'est vrai, je sèche un peu, admit Alex, qui faisait office de meneur de jeu. Demain, j'irai chez Magic Magic pour acheter DC Heroes...
- Ah, ça suffit, rugit Malcolm ! J'en ai assez de ces enfantillages, il nous faut de l'action.
- Il a raison, approuva Karl.
- Mais je vous signale que vous manquez encore d'entraînement, encore deux ou trois douzaines de parties...
- Mais ça ne nous apportera rien de plus. Ce n'est pas comme ça qu'on acquiert du métier. On y va, et c'est marre.
- Il n'a pas tort, opina Karl.
- Vous êtes sûrs ? S'inquiéta Aloysius, à qui la situation convenait parfaitement.
- Bon, si vous y tenez. Vous avez probablement raison, je pense que nous sommes maintenant prêts à affronter l'adversité du monde. "
Il se leva alors, posa ses mains sur les bords de la table, prit une grande inspiration, et chuchota, d'un air inspiré :
" Il est temps de lancer l'opération Cobra !
- C'est quoi ? Demanda Aloysius.
- C’est un plan d’action que je mûris en silence depuis longtemps. Alors voilà : on lit le journal, et on voit ce qu'on peut faire pour venir en aide au monde. Je reviens de suite, il est au salon je crois. »

Il revint quelques instants plus tard avec l’édition du « Daily Journal » du matin. Il le posa sur la table encombrée de reliefs pizzaïoliques et de fiches de personnages.
« Bien, voyons ce que nous pouvons faire pour sauver le monde. Alors à la une : « Ben Laden menace l’Amérique »
- Eh, on pourrait capturer Ben Laden ! S’exclama Aloysius.
- Ah ça non, on pourrait pas, fit remarquer Karl. Enfin je veux dire, mon pachtoun est un peu rouillé alors pour notre première mission, on devrait commencer par quelque chose de plus… euh… si on regardait dans les pages intérieures ?
- « Un fou prend en otage la centrale nucléaire de Bohunice V2 »
- C’est où ?
- En Slovaquie.
- Si possible dans les pages « locales ».
- Pages locales, « Le maire Nimby suspecté de collusion avec la pègre ». Et si on enquêtait ?
- La pègre, c’est la mafia non ?
- Un truc comme ça.
- La mafia, c’est bien les gens qui vous coulent les pieds dans du béton avant de vous balancer dans la flotte ?
- OK, je feuillette, je feuillette… « Les égouts débordent » , on soupçonne des malversations financières et un manque d’entretien, mais certains marginaux évoquent la présence d’un crocodile albinos géant qui boucherait les canalisations.
- Eh, ça a l’air dans nos cordes !
- Oui, mais dans les égouts, on va se crotter.
- Ah c’est juste. On va se faire disputer. Bon, cherchons, cherchons… Ah, mais… Eh, regardez mes amis, n’est-ce pas intéressant, ça ?
- Eh, mais tu as raison ! Entoure ça en rouge.
- Ouais, on a trouvé !
- L’aventure nous appelle, le sentez-vous mes amis ?
- En avant pour la gloire…
- Et la fortune !
- Ah, comme j’ai hâte de combattre la veuve et l’orphelin… Enfin, j’me comprends…
- Allons, hardis compagnons, tous à nos costumes, l’heure de la vengeance a sonné ! »

Et aussitôt, ils pillèrent le coffre à costumes, bondirent prestement dans la voiture de Malcolm – une vieille guimbarde qui devait en être à son quatrième propriétaire – et mirent les gaz en direction du centre-ville
Sur la table du Refuge gisait encore le Daily Journal de la veille. Cerclé de rouge, une annonce disait :

« Mrs Millifred Michaels offre une récompense de
$ 100
à qui retrouvera son chat LUCIFER
mâle européen brown tabby, 8 ans
disparu le 13 avri 2006 au coin de
West Allegheny et North Pennock»
Tags: the ordinaries
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 82 comments