aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Conseil aux jeunes vendeurs

Ami commercial,

Tu as choisi l'exaltant métier de la vente, et tu as bien raison. C'est une vie d'aventures qui s'ouvre devant toi, autant qu'une carrière d'avenir. Et permets-moi, en guise d'encouragement, de te donner un sage conseil.

Il existe dans la société deux types de clients : ceux qui n'ont pas d'argent et beaucoup de temps à perdre, et ceux qui ont beaucoup d'argent mais pas de temps à perdre. Une rapide analyse permet d'estimer que pour un commercial sachant son intérêt, il est avisé de s'occuper préférentiellement des clients du deuxième type, et d'envoyer ceux du premier type se faire voire chez la concurrence.

Par exemple, si jamais tu vois un jour arriver dans ta boutique, entre midi et deux, un cadre fébrile faisant mine de s'intéresser à ce que tu as à vendre et tentant d'attirer ton attention, je te suggère de laisser tomber la connasse qui te tchatche la tête depuis une demi-heure avec sa réduction de deux euros trente-cinq.
Tags: vie pratique
Subscribe

  • La grosse arnaque

    Alors je me suis dit comme ça "tiens, je vais faire du yoga chez moi en regardant des vidéos de yoga, y'en a plein youtube". Bon, alors à chaque…

  • Mal de dos, mal du siècle

    Ah, ça change des cours de pilates pour mémères...

  • Le jour où tu cours

    Ça arrive qu'un beau jour, comme ça, après une pesée de trop, après avoir tripoté son Grand Flasque devant son miroir, on se dise "bon, ben je vais…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 13 comments

  • La grosse arnaque

    Alors je me suis dit comme ça "tiens, je vais faire du yoga chez moi en regardant des vidéos de yoga, y'en a plein youtube". Bon, alors à chaque…

  • Mal de dos, mal du siècle

    Ah, ça change des cours de pilates pour mémères...

  • Le jour où tu cours

    Ça arrive qu'un beau jour, comme ça, après une pesée de trop, après avoir tripoté son Grand Flasque devant son miroir, on se dise "bon, ben je vais…