June 30th, 2007

dollar

Gagner en bourse

Bon, ben tant qu'à faire, je vais vous révéler mon secret pour gagner en bourse. Non, pas encore une connerie, je veux dire le vrai secret.

Bon, alors d'abord, il faut choisir un pool d'actions convenables dont on suivra quotidiennement le cours. Une action convenable, c'est une action d'une société convenable, c'est à dire une boîte qui fait du bénéfice, du dividende, de la croissance, qui est gérée correctement, tout ça. Bref, rien à voir avec grozobi.com, le leader européen des accessoires téléchargeables pour PDA chinois. Allez plutôt chercher dans la distribution, l'industrie, le transport, la finance, le tourirsme... tous ces secteurs pas sexy, mais où on trouve de bons rendements sans risque de faillite immédiate.

Si vous surveillez bien tout ça, vous noterez que de temps en temps, le cours de ces actions baisse inexplicablement, hors de tout mouvement général du marché. Enfin, les analystes trouvent toujours des explications. Par exemple, si Carrefour baisse, des gens qui n'ont de toute évidence jamais mis les pieds dans un hypermarché vous expliqueront que c'est un modèle dépassé et que l'avenir est aux supérettes de quartier. Au bout de quelques mois, la situation se stabilise, les volumes baissent, plus personne ne s'intéresse au titre, qui sur les forums boursorama se voit affligé du qualificatif de "daubasse". Bref, vous l'avez compris, c'est le moment d'acheter.

Une fois assis sur votre tas d'actions, il faut maintenant faire preuve d'une grande qualité : la fermeture d'esprit. Il faut rester hermétique à toute information concernant la société en question. C'est très important. Car elle peut rester à ce niveau des mois, voire parfois des années. Fermez yeux et oreilles et intéressez-vous à d'autres actions.

Et puis un jour, tout aussi inexplicablement, l'action revient à la mode. Elle gagne 4% en une séance sur des "rumeurs d'OPA" ou tout autre prétexte farfelu. Elle dépasse rapidement votre cours d'achat (chic) et continue à monter (chic chic). C'est là que vous commencez à vous demander "est-ce le moment de vendre ?". En effet le dilemme est le suivant : Est-ce que je vends maintenant, je prends ma petite plus-value, et je regarde l'action continuer à monter sans moi, ou bien est-ce que je garde, au risque de la voir s'effondrer brutalement si "la rumeur" se dément ?

Moi, je dis, rien à talquer. Je ne cherche pas à savoir si "la rumeur" est vraie, de toute façon je ne serai jamais un initié de ce genre de choses. En revanche, je sais placer un ordre stop à 5% en dessous du cours actuel !

Imaginez : j'achète à 100 euros. L'action végète à 90 pendant un moment, puis monte brutalement à 110. Dans ce cas, je place un ordre stop (aussi appelé "à seuil de déclenchement) à 105 euros. Si jamais le cours descend au-dessous, j'aurais empoché modestement 5 euros par action. Si le cours monte à 115, j'annule mon stop et je le remonte à 110, et ainsi de suite. Ainsi, je profite de l'essentiel des hausses sans subir les baisses. J'augmente l'espérance de gain en diminuant le risque de perte. Comme le faisait remarquer J.P. Morgan : "c'est trop d'la balouze grave".

Encore mieux : les baisses en question sont souvent dûes à des accès de faiblesse généraux du marché (le CAC baisse tout entier). Avec ce système, je dégage automatiquement du cash au moment où le marché baisse, ce qui est tout de même sympathique si, comme moi, on ambitionne d'acheter bas.

Voilà, c'est aussi con que ça, la bourse.