July 1st, 2009

chtoïng

Savoir-vivre

Parfois, on a des mots qui dépassent la pensée. Parfois, on blesse les gens dans leurs convictions, dans leur sensibilité, sans se rendre bien compte de la portée de nos paroles. Un mot envoyé un jour de colère, vous l'aurez oublié le lendemain, mais celui qui l'a reçu, toute sa vie il s'en souviendra. C'est pour cette raison que l'homme de bien doit savoir tenir sa langue, et en toutes circonstances, se montrer courtois et digne.

Ainsi avais-je peut-être été moi-même un peu léger en traîtant la Reine-Prêtresse Tharglinkon'Hadar de "grosse truie puante dont on ne voudrait pas comme suceuse de K'nook dans les bordels-usines de Thlaloq IV". C'est en tout cas la réflexion que je me fis avec philosophie l'autre jour tandis que j'entrais dans le secteur de Hiéronimus Prime et que je me retrouvais à ma grande surprise nez à nez avec la vingt-septième flotte-ruche du Dominion Tharglinkon'Hadar.

Le destin, parfois, a des ironies cruelles...