December 1st, 2009

Zongo

Ça fait pro

[cybercable, noos, numéricable : different names, same shit]


Voici ce pourquoi les abonnés de Numéricable payent un abonnement cher : la mire d'excuse qui apparaît depuis quelques jours à la place de "Discovery Channel". Pourquoi ? Ce n'est pas un problème technique, puisque la chaîne continue d'émettre pour Canalsat. C'est sans doute à mettre en rapport avec un incident similaire qui avait eu lieu en août 2008, au cours duquel cette même chaîne avait été coupée de la même façon. On avait appris "par la bande" que Numéricable, ex-noos, ex-cybercable, avait la mauvaise habitude de... ne pas payer ses fournisseurs, ou alors avec six mois de retard, et incomplètement. La plupart des chaînes laissent pisser, vu qu'elles ont besoin de diffuser sinon elles crèvent et donc, NC est en position de force. Mais avec Discovery, ça n'est pas passé.

C'est tout de même un business model tout à fait pertinent, quand on y pense. Facturer les clients pour des services qu'on ne leur rend pas, et ne pas payer ses fournisseur. Et en prime, arnaquer ses créanciers pour qu'ils financent encore des pubs de merde, des corners hors de prix dans les fnacs et des investissements coûteux et hasardeux dans des technologies à la con. Vraiment, cablo-opérateur, ça doit être un boulot sympa.

Donc, la chaîne a "temporairement" été rebaptisée "mire excuse", ce qui permettra donc à votre serviteur de trouver un bon prétexte pour résilier son abonnement sans frais, puisque NC ne remplit pas sa part du contrat.
masson

Koko bashing

Je m'en veux, tout occupé que j'étais à hululer, l'écume aux lèvres, après Numéricable, j'en ai loupé un article de kokodildo qui vaut son pesant de cacahuète. Pour une fois, ça ne parle pas de la-langue-qui-fait-reprendre-de-la-langue, mais d'école. Sujet sur lequel je ne crois pas qu'il ai de grandes lumières mais, comme il le dit lui-même dans son profil Avox, "je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence".

Pour résumer, selon lui, les élèves passent trop de temps en activités d'éveil, en sorties extrascolaires fumeuses et autres fainéantisme déguisé. Ah, mais d'son temps, c'était aut'chose ! On était cinquante par classe, en blouse grise, et on apprenait nos leçons qu'on devait réciter au maître tous les matins, et si on oubliait un numéro de département, un Maréchal d'Empire ou un cas latin, gare ! C'était la règle en fer sur les doigts, et le bonnet d'âne ! Et tous les matins, on faisait vingt kilomètres à pied pour aller à l'école, en galoches et en culottes courtes ! Pour les enfants de riches, parce que les pauvres n'avaient pas les moyens d'avoir des galoches, et faisaient la route pieds nus ! Même en hiver ! Et il fallait courir dans le blizzard à cause des loups !

Mais les jeunes, quand on dit ça, ils nous croivent plus...

Bref, deux réflexions me viennent à la lecture de cet article.

  • En premier lieu, comment ça se fait qu'un soi-disant gauchiste comme kokodildo reprenne au mot près la propagande la plus éhontée de l'aile la plus droitière de l'UMP contre ces salauds eud'fonctionnaires qui branlent rien d'la sainte journée qu'à boire nos impôts en rigolant, et les profs marxistes qui apprennent l'Internationale aux enfants et leur donnent des cours de dialectique maoiste ? C'est sûrement la gauche "tendance Besson".
  • Ensuite, quand on est prof en banlieue, qu'on se fait emmerder six heures par jour par des gamins parfois violents pour un salaire pourri et sans perspective de carrière, que malgré tout on essaie de relever un peu le niveau, d'inculquer quelques notions de culture à des fils de chômeurs chroniques, de faire vivre des associations de quartier, ben ça doit faire un peu mal au cul de se faire traiter de fainéant par un type qui a le temps d'écrire 115 articles et 2682 commentaires en trois ans, la plupart de ces commentaires étant postés aux heures ouvrées.