April 30th, 2010

Papy Asp

Triste anniversaire

Ce trente avril, hélas, nous commémorons le décès d'un personnage qui aura marqué son époque d'une empreinte indélébile. Certes, beaucoup auront retenu son aspect maléfique, sa malignité et son obstination bornée à faire le malheur d'autrui, mais sous des dehors parfois rugueux, on sentait poindre un coeur d'or. Repose donc en paix au paradis des âmes troublées, Agnès Moorehead, nous savons que Jean-Pierre t'a pardonné depuis longtemps tes sortilèges taquins.