August 28th, 2010

facepalm

Bulle

Il en est de l'écologie comme d'internet à la fin des années 90 : une floraison de petites sociétés plus ou moins sérieuses, les "start-ups", s'emparent du marché de l'électricité "verte" en proposant au consommateur (américain, faut pas exagérer, en France EDF veille au grain pour notre bien à tous) toutes sortes de "solutions" pour protéger nos enfants durables du réchauffement des ours polaires du Vanuatu grâce à la technologie miracle et brevetée mais super-secrète pour pas que les chinois nous la volent. Et comme en 2000, comme boo.com et jmenscoo.fr, les premières jeunes pousses commencent à faner en laissant employés et investisseurs sur le carreau, tandis que l'entrepreneur miracle s'enfuit sous des cieux plus clément.

Mais au moins, une de ces faillites n'est pas à mettre au crédit d'une malversation financière. C'est en effet en raison d'une triste erreur de marketing que cette petite entreprise du Wyoming a dû mettre la clé sous la porte de façon précipitée. Implantés dans les montagnes rocheuses, ils avaient construit une centrale expérimentale se proposant de récupérer l'énergie provenant de la neige. Le procédé était assez complexe - apparemment il était possible de tirer de l'électricité directement du manteau neigeux lorsque les cristaux changent de conformation sous l'effet du soleil. Le rendement était bien inférieur à celui d'un panneau photovoltaïque, mais bien sûr, la neige, ça ne coûte rien.

Eh bien, les pauvres, ils ont été obligés de fermer sous la menace d'une foule en colère. Savez-vous pourquoi ?

-oOo-


Sinon, Monsieur et Madame Touchedfortheveryfirsttime ont deux filles. ♣♣♣

-oOo-


EDIT : Alors c'était effectivement Laïka et Virginie pour le monsieur-madame.
Pour l'autre blagounette, il fallait deviner que le fait d'appeler ses installations "White Power Inc." pouvait être mal interprêté par la population locale.