January 27th, 2011

madscientist

Not lupus



Voici quelques mois, je pris cette photo, intrigué que j'étais par cette conférence sur une maladie "non connue des médecins et non diagnostiquée". Elle me semblait assez parente du syndrome du GCOO, voire du redoutable SV2C, dont j'avais naguère fait l'étude.

En fait, en cherchant un peu sur le l'internet du google mondial, on s'aperçoit que madame Hillereau est une dadame de 54 ans, retraitée de l'Education Nationale, qui fait beaucoup d'agitation autour de sa lubie : dénoncer du haut de son expertise les ravages de la vaccination et son incontestable lien avec le fameux "épuisement mystérieux".

Je propose que l'on soumette à l'Académie de Médecine un projet de recherche sur cette étrange maladie qui semble frapper les fonctionnaires en retraite et qui leur font préférer à des activités traditionnelles d'un troisième âge heureux (telles que pêche à la ligne, jardinage et confection de confitures) un militantisme d'autant plus borné et obtus qu'il s'applique à une cause absurde. Les symptômes en sont en effet :
- Agitation
- Hypertension
- Perte du lien social
- Perte du sens de l'humour
- Crises d'apoplexie
- Hyperactivité forumicole
- Schyzophrénie (vendredisme)
- Logorrhée, souvent épistolaire
- Répétition de discours stéréotypé
- Polychromawebisme
- Paranoïa
- Dans les cas les plus graves, retraite en Vendée

Chez cette patiente atteinte de massonnisme, on note que le mal l'a poussée à se présenter aux élections législatives de 2007 dans le Rhône, sous l'étiquette du RIC, où elle a fait un score que l'on pourra qualifier de "riche en marge de progression" (0,01% des suffrages exprimés, soient 3 voix). Notez qu'elle fait mieux que ses camarades de section du RIC qui, à l'instar par exemple de Danielle Decharenton, dans la 5e circonscription, ont obtenu 0 voix, et qui n'ont donc même pas voté pour eux-mêmes.