February 25th, 2011

Boobs out

Malvina

Oui car en France, jadis, on a eu un cinéma. Un cinéma dont le business model était bien naïvement de plaire aux spectateurs de façon à ce qu'ils payent pour voir vos films. De nos jours le business model a changé, le cinéma a pour objet de récupérer l'avance sur recette et l'argent des SOFICA pour payer les acteurs millionnaires de gauche, les intermittents du spectacle et le producteur qui ne met pas un rond à lui dans le projet. C'est pourquoi vous ne risquez pas de voir un jour Benoît Magimel déclamer "top à Charles Baudelaire".



Pour l'amegdote, la polésie n'est pas de Baudelaire, c'est un pastiche de Michel Audiard composé pour l'occasion.