January 11th, 2012

illuminati

C'est les soldes

Les nouvelles des marchés maintenant, et après Kodak, c'est au tour du du PDG de la société Leica de créer la surprise, nous apprenons en effet que sa compagnie vient de déposer le bilan. C'est la fin d'une aventure technique et artistique de près d'un siècle, une marque à qui notamment Henri Cartier-Bresson avait donné ses lettres de noblesse et qui avait brillamment su passer le cap du numérique au début des années 2000. Alors comment cette entreprise emblématique, luxueuse et hautement rentable a-t-elle pu sombrer en seulement quelques jours ? Eh bien d'après les premiers éléments, il semblerait que tout soit parti d'une bévue regrettable d'un stagiaire du service marketing qui, à l'approche des soldes, avait annoncé "-50% sur tous les articles marqués d'un point rouge".


Sinon, c'est pas pour me vanter, mais mon K1000, il a :

Model: K1000
Color of faux leather: Brown (dark)
Serial number: 7521534
Location of serial number: Top plate engraved
Asahi Optical logo on prism housing: Yes
Asahi name above Pentax name on prism housing: Yes
Asahi Opt. Co. engraved on back side of top cover: Yes
"Bump" on top plate near revind crank: Yes
Top plate: Metal
Bottom plate: Metal
Battery cover: Threads
Manufactured/assembled in: Japan
Location of manufacturing/assembling information: Top plate engraved next to Asahi Opt. Co.
Focusing screen: Microprism
Weight (without batteries and body cap) (if you know): I dunno
Year of original purchase (if you know): I dunno

Bref, c'est un des premiers construits, un K1000 "japonais".