February 13th, 2012

madscientist

Unrelated

sur Slate.


Sinon, plus grave. Je suppose que vous avez tous suivi, samedi, le drame national qu'a subi notre pays. Oui, le ridicule ne tue pas, le match France-Irlande, comptant pour le Tournoi des Six Nations, a été annulé pour cause de gel de la pelouse ! Je vous jure ! Et ce à trois minutes du coup d'envoi, alors que les spectateurs, dont beaucoup étaient venus du midi spécialement pour l'événement, étaient tous dans les tribunes du Stade de France, prêts à soutenir les bleus. Alors que ces mêmes bleus étaient déjà prêts à sortir du vestiaire, que France Télévision était prête à retransmettre le match, voici que l'arbitre décide d'annuler la rencontre ! Dire qu'au même moment, ça jouait partout en France... Pendant des années, les rugbyteux nous ont rebattu les oreilles avec le "professionalisme", et maintenant qu'ils l'ont, d'accord, ils ont empoché leur argent, trait leurs sponsors et leurs supporters, mais professionalisme, ça veut aussi dire qu'on est un peu professionnel, quelque part. Qu'on assure le truc, quoi. Et bien sûr, l'organisation du Tournoi rejette la faute sur le stadiste, qui s'en prend à l'arbitre, qui maudit la fédération, qui met en cause le diffuseur, qui en appelle à l'arbitrage du Ministre pour qui c'est la faute des 35-heures. Et pourquoi ne pas s'en prendre à Météofrance, incapable de prévoir la vitesse de gel des pelouses ? Au bien aux joueurs, qui ont eu l'outrecuidance de vouloir s'échauffer sur le terrain deux heures avant le coup d'envoi, entraînant le débâchage du gazon ? Et voici que ce malheur, loin d'entraîner les remises en cause nécessaires, n'est que le prétexte à ces empoignades clochemerlesques dont notre pays est coutumier, au cours desquelles se vident querelles, jalousies et manœuvres souterraines entre vieilles badernes dirigeantes. Après Knysna, le sport français n'avait pas besoin de se ridiculiser une nouvelle fois devant le monde entier. Ah, ça promet du spectacle pour les jeux de Londres, cet été ! Au fait, a-t-on pensé à rembourser les pauvres spectateurs qui sont venus de bien loin pour se geler deux heures durant dans le stade et retourner aussitôt à la gare ? Mais pourquoi ne fait-on pas cesser ce scandale ? Quand s'occupera-t-on enfin de nettoyer les écuries d'Augias, de faire le ménage dans ces fédérations qui ne sont que des pompes à pognon pour aparatchiks inamovibles de la nomenclature sportive ? Quand donc, je vous le demande, la France trouvera-t-elle la force d'affronter les vrais problèmes que pose le froid ?




Unrelated : un SDF est mort de froid dans mon quartier.
Un pauvre gars qui est venu en France parce qu'il pensait
trouver un avenir meilleur que chez lui. L'innocent...