May 8th, 2012

illuminati

Wikilicks


Bonjour, les amis ! C'est moi, Jacques Dessange, coiffeur-visagiste bioesthéticien conseil, mais aussi combattant des libertés numériques ! Nous sommes légion, nous sommes anonymousse ! Vous avez tous entendu parler de mon site Wikilicks qui pourfend l'hypocrisie des puissants de ce monde en exposant des documents qu'ils ne veulent pas voir mis au jour, et si aujourd'hui, je hacke (133t) le glob grotesque de ce pantin réactionnaire d'Asp Explorer, c'est pour vous montrer son vrai visage. Mais lisez plutôt...

        Central Intelligence Agency

     OFFICE OF FOREIGN BLOG WATCHING
           ASP EXPLORER TASK FORCE
       This Report is strictly confidential and is protected under the
     provisions of ST/SGB/273 of 7 September 1994, A/RES/59/272 of
             2 February 2005, and other applicable issuances

        INTERIM REPORT ON MATTERS
        RELATED TO THE PC OF MR.
        ASP EXPLORER

                      Report no. PTF-R002/07

          Case nos. PTF/007/06; PTF/022/06; PTF/001/07;
               PTF/003/07; PTF/004/07; PTF/019/07


                     STRICTLY CONFIDENTIAL

This Investigation Report of the Central Intelligence Agency of the United States
of America is provided upon your request pursuant to paragraph 1(c) of General
Assembly resolution A/RES/59/272. The Report has been redacted in part pursuant
to paragraph 2 of this resolution to protect confidential and sensitive information.
OIOS' transmission of this Report does not constitute its publication. OIOS does
not bear any responsibility for any further dissemination of the Report.

Object : File n°12,457
Name : postdujour_si_sarko_gagne.txt
Creation date : 20120505
Last update date : 20120505
File size (bytes) : 3824
Encoding : Unicode fat geronimo big endian
Content : On l'a échappé belle ! Il s'en fallut de peu, en effet, que la propagande
médiatique aux ordres de l'étranger ne trouble les esprits pourtant cartésiens de
nos contemporains et ne dévoie leurs votes en faveur du candidat de l'abandon, de la
lâcheté et du déclin. Mais non ! Le parti du mensonge, loin de triompher, a connu
une revers cinglant. Oui, notre guide, notre compagnon, et j'ose le dire, notre ami
Nicolas a triomphé du grotesque Hollande et de sa horde de gauchistes hirsutes. Le
soulagement est palpable dans les rues de nos villes et de nos villages, où par
milliers se massaient les visages marqués par le désarroi. Allait-on enterrer en
une heure tragique l'oeuvre magistrale de cinq années ? Allait-on, pour une erreur,
jeter aux orties la salutaire réforme de notre état, de notre système social, de
nos modes de vie ? Allait-on, à l'encontre du sens de l'histoire, souder les chaînes
aux pieds des créateurs de richesses et des vrais travailleurs, pour retourner aux
gris horizons d'une économie planifiée ? Rien de tout ça, fort heureusement. Mais
qui était-il, ce Hollande dont le nom même trahissait l'obédience au parti de
l'étranger ? Pour qui roulait-il ? Que savait-on de la formation idéologique de ce
bolchévique moscoutaire qui, sous ses airs patelins, cachaient la moustache d'un
stalinien pur jus ? Il suffit de voir ses alliés pour le comprendre, et trembler
d'effroi : marxistes-léninistes, agitateurs-propagandistes révolutionnaires,
trotskystes, écologistes germano-norvégiens, toute la racaille apatride se lovait
aux pieds de ce poussah décadent, prête à abreuver leur satrape de mille caresses
melliflues pour quémander un privilège républicain en faveur des hiérarques
soviétiques. Eh bien, qu'il s'en retourne donc à Pyongyang, l'antifrançais au couteau
entre les dents, avec sa clique de Valls, Aubry et autres commissaires politiques,
et bon débarras !