August 29th, 2012

madscientist

Que fait interpole ?

L'esprit humain est quand même quelque chose de merveilleux. Il dispose de capacités auxquelles nous ne prêtons pas la moindre attention - parce qu'elles ont toujours marché et qu'on n'imagine pas la vie sans - et qui pourtant dépassent les capacités des ordinateurs les plus puissants.

Ainsi, comme nous évoluons dans un monde complexe qui ne nous offre généralement que des informations fragmentaires, nous avons la capacité innée d'interpolation, c'est à dire que le cerveau va compléter les informations qu'il a avec ce qu'il estime le plus probable, en fonction de ce que dicte l'instinct, mais aussi l'expérience que l'on a du monde. C'est ce qu'on appelle l'interpolation.

Si vous avez un walkman sur les oreilles dans le métro, vous avez sans doute expérimenté le fait que vous ne reconnaissiez pas un morceau de la playlist en raison du bruit extérieur, mais dès que vous l'avez finalement identifié, le son est plus clair et le morceau parfaitement identifiable. En fait, le son ne s'est pas amélioré, c'est juste qu'à force, votre cerveau connaît parfaitement les accords de "Master of puppets" et reconstitue les notes manquantes.

Le traitement des informations visuelles, qui chez l'homme occupe une bonne partie de l'arrière du cerveau, est à ce titre particulièrement impressionnant. A partir d'un certain âge, un bébé qui voit une boule disparaître dans un tube va suivre le mouvement de la boule dans le tube, au lieu de rester collé à l'endroit où elle a quitté son champ visuel. Nous avons tous vu ces illusions d'optique où notre œil devine un carré rien qu'avec quatre coins dessinés. C'est un avantage évolutionnaire évident que, voyant un cul de lion dépasser d'un fourré, nos ancêtres aient pu deviner le reste sans trop avoir à réfléchir.

Ce phénomène a encore de bien utiles implications de nos jours.