September 20th, 2012

tartignol

Multiplex

" Kurkovic qui aggrave donc la marque à la 28e minute sur cet audacieux coup-franc direct, nous en sommes à deux-zéro pour Lorient face à une équipe d'Ajaccio bien malheureuse.
- Tout à fait Pierre-André, mais tout de suite nous rejoignons Jean-René Goujat à Geoffroy-Guichard pour un Nantes-Saint-Étienne qui s'annonçait sous les meilleurs auspices, et pourtant, pourtant, score toujours vierge à la demi-heure de jeu, Jean-René ?
- En effet, bonsoir Philippe, bonsoir chers auditeurs, eh bien oui, c'est vrai, nous n'avons toujours pas vu le moindre but ici ce soir à Geoffroy-Guichard.
- Y a-t-il eu des actions dangereuses ? On pense notamment à la nouvelle recrue des Stéphanois, l'attaquant Lionel Roentgen ?
- Eh bien ma foi, non, aucune action dangereuse ce soir Philippe, que ce soit d'un côté ou de l'autre, quand à Roentgen, il faut bien avouer que malgré sa réputation, ce soir, il est aux abonnés absents.
- Et qu'en est-il de la rivalité supposée entre Krukiewicz et Omombato sur le champ latéral gauche des canaris ? La presse s'était fait les choux gras de ces comportements à la limite du correct entre les deux hommes à l'entraînement ?
- Eh bien ma foi, je n'ai rien vu qui laisse transparaître une quelconque animosité entre eux.
- Et qu'en est-il l'arbitrage ?
- L'arbitrage est assuré ce soir par Frédéric Vautré, 44 ans, 1m87, ancien joueur professionnel lui-même, on s'en souvient, on l'a vu au sein du club de Quimper dans les années 90. Il est assisté de Maurice Rodriguez et Ulysse de Geerwetter.
- Et pour ce qui est de l'ambiance dans les tribunes, on peut supposer qu'entre ces deux kops de supporters plutôt bon enfants, l'ambiance est virile mais courtoise ?
- Eh bien d'ici, je crois qu'on peut dire que l'ambiance dans les tribunes est sereine, en effet, pas de débordement à signaler, pas de fumigène, tout est en ordre.
- Oui, je dois dire qu'ici dans le studio, on n'entend absolument pas les cris des supporters. Vous êtes sûr d'être à Geoffroy-Guichard, Jean-René ?
- Positivement, Philippe, positivement. C'est peut-être là qu'est le problème d'ailleurs.
- C'est à dire, Jean-René ?
- C'est à dire, Philippe, que je serais sûrement mieux placé pour commenter un Nantes-Saint-Etienne si j'étais à la Beaujoire, où se déroule le match, Philippe.
- Ah, mais c'est ma foi vrai, Jean-René. Mais que faites-vous donc à Saint-Etienne, Jean-René ?
- Eh bien Philippe, je crains d'avoir été victime d'une petite confusion, Philippe.
- Cette petite confusion pourrait-elle être imputée à vos habitudes d'alcool, Jean-René ?
- Ce n'est pas impossible Philippe, ce n'est pas impossible.
- Et selon vous Jean-René, comment se présente la suite des événements, Jean-René ?
- Eh bien Philippe, si ça continue comme ça, je pense que nous n'échapperons pas à la redoutable séance d'entretien préalable à licenciement.
- C'est aussi mon avis, Jean-René. Merci, Jean-René Goujat, et tout de suite, nous rejoignons Rémi Pizzotti à Toulouse ou le Téfécé reçoit L'AS Nancy Lorraine... "



Pour rigoler, j'ai dessiné des yeux d'alien à Georges.



Des fois je le regarde, et je me dis qu'il ne lui
manque que la parole, à Georges. Surtout depuis que
je lui ai dessiné des yeux d'alien. Pour rigoler.