September 13th, 2013

Zongo

Sloubi

Hier, j'ai appris incidemment qu'un collègue Chinois avait décidé de retourner dans son pays. Pas parce qu'il avait une meilleure opportunité professionnelle, mais comme ça, par "mal du pays". C'est curieux comme le mal du pays vous prend parfois. Et c'est marrant comme c'est en groupe, vu que c'est le deuxième cette année dans un service de 30 personnes.

Quand les immigrés se mettent à se barrer, c'est quand même mauvais signe. Ce pays pue la mort.

Tenez, regardez ça par exemple :


De mon vivant, on sera quand même passés de Pierre Desproges à Kev Adams. Moi aussi je prendrais une année sabbatique pour apprendre le mandarin sur les bords du Yang-Tse si je voyais ce genre de merde à la télé.