June 3rd, 2014

Sarkozy

The great battle of our time

Donc, après les résultats sans appel des élections européennes, le Président de la République a pris les mesures fortes que le pays attendait, et qui permettront de lutter contre le déclin industriel, l'apathie morale et la montée des extrêmes des heures les plus sombres de la bête immonde. François Hollande a décidé, tenez-vous bien (tenez-vous mieux) de regrouper les régions et de supprimer les départements !

C'est ce que j'ai entendu une journalope appeler "le grand chantier du quinquennat", sans rire. Oui mais alors me demanderez-vous, en quoi ça fait-il avancer le schmilblick ? Eh bien j'ai une théorie complètement conne, mais vu ce qu'on a comme classe politique, ça ne m'étonnerait pas qu'elle tape dans le vrai.

Actuellement, il faut bien se rendre à l'évidence, le Front National est devenu le premier parti de France. Comment faire pour enrayer sa progression ? Ben, c'est pas gagné. Parce que paradoxalement, les Européennes sont une élection défavorable au FN. C'est une élection avec un fort taux d'abstention, c'est à dire que ce sont les "gros voteurs" qui se déplacent, les fidèles, les bons citoyens qui ne manquent pas un scrutin. L'électorat âgé et rural était donc sur-représenté. Or, le FN recrute majoritairement dans les régions périurbaines (les lointaines banlieues à super qualité de vie), chez les jeunes et chez les ouvriers. Bref, le parti lepéniste a fait 25% MALGRE le type de scrutin et l'abstention. En outre, compte-tenu des perspectives économiques et sociales qui sont les nôtres, on va plus vraisemblablement vers la dégradation et la ruine que vers l'embellie conduisant aux chemins de la croissance retrouvée. Bref, Marine sera en tête au second tour en 2017, et si elle ne fait pas trop de conneries, elle a carrément des chances de devenir présidente. Comment faire pour empêcher ça ?

Eh bien, le stratège Hollande a pensé à tout ! Pour se présenter à la présidentielle, en effet, il faut 500 signatures d'élus. Qui sont ces élus ? Les maires, certes, mais aussi les députés, les sénateurs, les députés européens, les conseillers régionaux et généraux ainsi que des membres de l'Assemblée corse et des Assemblées d'outre-mer. En supprimant les conseillers généraux, on ôte 4058 élus. En supprimant huit régions, on supprime aussi dans les 800 élus supplémentaires. Tous dotés du pouvoir de parrainer un candidat pour la présidentielle. C'est pas génial comme système ? A côté de ça, les 24 députés Européens du FN comptent pour rien, les 11 mairies non plus, pas plus que les 2 égarés de l'Assemblée Nationale.

Hein qu'il est malin, le gars ?

Bon, faut déjà empêcher le FN d'avoir trop de conseillers aux régionales, et c'est pas gagné. Et puis quand bien même, ils ont réfléchi, les stratégistes politiques, qu'on est dans un système parlementaire, et que si les législatives désavouent le résultat des présidentielles, ben le Président, il présidera quedalle ? Et puis, bonne chance pour expliquer à l'ONU qu'on est une grande démocratie pluraliste que le monde nous envie mais qu'on a réussi quand même à dégager 25% du corps électoral par des arguties constitutionnelles qui feront rire jusque dans les capitales Africaines. Et puis, vu le foin que ça fait de rattacher des régions qui n'ont aucune finalement aucune signification pour les Français, je leur souhaite bon courage pour détricoter des départements hérités pour la plupart de l'ancien régime.

Euh ???

Bon, elle est conne ma théorie. Mais c'est ça ou admettre que Hollande se lance dans une entreprise aussi coûteuse qu'une réorganisation administrative pour économiser sur les 4% de fonctionnaires territoriaux qui dépendent des régions, c'est à dire quedalle.