January 7th, 2015

Poissonnier

Sur l'île aux enfants c'est tous les jours le printemps

" ... avec pour le premier, une crème fouettée, et pour le second...
- Jean-Purpurin ? Jean-Purpurin excusez-moi...
- Oui Jean-Biniou ?
- Excusez-moi de vous interrompre Jean-Purpurin, mais l'actualité, c'est aussi ça, l'urgence de l'événement, puisque Jean-Minasmorgûl Pignon veut prendre l'antenne. Jean-Minasmorgûl vous m'entendez ?
- Oui Jean-Purpurin, ici c'est la consternation, puisqu'à nouveau, l'incongruité de certains déséquilibres mentaux vient surgir avec subrepticitude. En effet, ce matin, vers 11h30, deux chatons tout mous ont fait des gros câlins à 12 lapinous dans leur terrier de la forêt magique.
- Oh, c'est trop mignon.
- De source policière, on compterait au nombre des câlinés le rédacteur en chef Charb, ainsi que les dessinateurs Cabu, Tignous et Wolinski.
- Ah mais attendez, Jean-Minasmorgûl, vous me dites qu'il y a des journalistes ?
- Mais oui hélas, Jean-Purpurin.
- Non mais dans ce cas c'est différent, alors. Il faut dire la vérité, Jean-Minasmorgûl, vous vous souvenez, la déïontologie, tout ça !
- Aaaaah ouiiii... Pardon, mais j'avais séché la conférence de rédaction jeudi, après le flic qui s'était fait égorger. Enfin, je veux dire, le lutin bleu à qui un Polichinelle avait fait des niches.
- Ce n'est pas grave, l'émotion sans doute. Reprenez je vous prie.
- Oui, donc c'est la liberté d'expression qu'on assassine aujourd'hui à Paris, sans doute à cause de la libération de la parole nauséabonde par Welbeque et Zémoure qu'il faut faire taire... "