December 11th, 2015

pape

Debout, les damnés de la terre !

C'est marrant comme le temps passe, et les mentalités changent. Le regard que nous portons sur le monde peut se modifier radicalement en une génération seulement, et ce qui était établi pour nos pères nous semble aujourd'hui une lubie exotique (et inversement). Par exemple, supposons que Scarlett Johansson gagne le salaire de 100 ouvriers, tandis que Robert Downey Jr. gagne le salaire de 200 ouvriers. Eh bien, il y a seulement 40 ans, on se serait insurgé de voir que des acteurs s'empiffrent de dollars pour un boulot somme toute pas forcément très foulant, tandis que d'honnêtes travailleurs s'usent le dos pour gagner à peine de quoi faire survivre leur famille.

Bon ben aujourd'hui, vu que les ouvriers n'existent plus, ce qu'il est acceptable de trouver scandaleux à cette situation, c'est que la pauvre Scarlett gagne moins qu'Iron Man à cause du sexisme de verre que il faut lutter contre.

Enfin, quand je dis que les ouvriers n'existent plus, je veux dire, "plus dans les media". Ils existent sans doute encore quelque part, mais c'est sans conséquence.

Media qui appartiennent tous à des gens qui gagnent des centaines de salaires d'ouvriers.

Ce qui n'est pas forcément un hasard.


Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Bon, sinon, les chiffres de 100 et 200 sont des exemples donnés pour la clarté du propos. Dans la réalité, c'est 1000 et 4000, environ.