March 27th, 2016

Fermé

L'important, c'est les valeurs


Ce que j'aime avec notre classe politique, c'est qu'elle plane à ce point au-dessus au-dessus des réalités du pauvre pays qu'elle prétend gouverner que naïvement, sans le faire exprès, elle en vient à révéler au grand jour les mécanismes de sa propre incompétence. Ainsi, dans le titre même de son récent ouvrage, Jean-Christophe Cambadélis nous dévoile benoîtement la raison pour laquelle le socialisme à la française est cet échec pathétique qui explose quotidiennement à la gueule de tout ce qui n'est pas un acteur subventionné.

Donc, oui, à gauche, ce sont les valeurs qui décident de tout. Comme souvent en politique, derrière les phrases policées calculées pour que tout le monde soit d'accord, il faut chercher la contre-phrase en creux. C'est quoi donc qui, à gauche, ne décide de rien ? Ce sont les réalités. Ce que nous explique le titre de ce livre, c'est que, quelles que soient les horreurs qui accableront notre pays, nos zélus que le monde nous envie ne manqueront jamais de sable pour enfouir leur tête.

On dit qu'on a les dirigeants qu'on mérite. Mais je vous le demande, qu'avons-nous donc fait pour mériter ça ?




Unrelated