January 3rd, 2017

Zongo

Sept raisons pour lesquelles ce dessin pue du cul


  1. L'hypothèse selon laquelle une majorité de passagers confieraient leur vie à un pilote amateur me semble peu vraisemblable. Dans la vraie vie, ce monsieur ne recueillerait que le silence embarrassé et l'injonction de regagner sa place de la part du personnel de bord.
  2. Quand on ne sait pas dessiner les bras, on retourne à l'école Rob Liefeld pour enfants sous-doués.
  3. Personne n'a élu le pilote à son poste, car un avion n'est pas une démocratie. Quel est le sens de ce dessin ? Doit-on conclure que l'auteur cautionne la dictature comme moyen pertinent de gouverner les hommes ?
  4. Je suis raisonnablement certain qu'un pilote professionnel, même moyen, est plus apte à piloter un avion que moi, ce qui fait que je reconnais de facto son autorité comme légitime. De même, je suis raisonnablement certain que je suis, même bourré, plus capable de diriger la France que François Hollande, et je reconnais du reste ces qualités à plusieurs pensionnaires de la singerie du jardin des plantes.
  5. Le faciès de beauf attardé du midwest prêtée à ce démagogue moustachu en dit long sur l'estime dans laquelle ce dessinateur tient son propre peuple.
  6. Considérant que 1) Trump est élu et 2) il n'a encore rien fait puisqu'il n'est pas en fonction, je ne vois pas sur quelle base on le critique, ni en quoi c'est constructif.
  7. Non mais ces BRAS PUTAIN ! Le type au bras nu qui lui sort de la tête, et qui porte sa montre à droite... Sérieux mec... Quand on déteste son boulot autant que ça, on arrête et on va au CNAM prendre des cours du soir.
Pour référence, voici ce que fait un dessinateur capable (Adam Warren) ayant de la conscience professionnelle et un peu d'estime pour son lectorat. Même si ce ne sont que des études anatomiques, on sent le travail, le métier, la quête du plaisir pour l'artiste et pour le spectateur.

C1MsIPJXgAA_75S.jpg