?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
Pour ce qui est de Notre-Dame des Landes, je suis partagé. D'un côté, c'est vrai qu'en ces temps difficiles pour les finances, construire un aéroport international au fond de la cambrousse ne semblait se justifier que par le besoin d'exister des élus locaux. Beaucoup de choses ont changé en France depuis le début du projet il y a cinquante ans, et parmi ces choses qui ont changé, le fait que Nantes soit à deux heures de Paris. Du coup, Nantes a déjà un aéroport international : Roissy.

D'un autre côté, l'abandon du projet peut être interprété par l'opinion comme une faiblesse du gouvernement, qui s'était engagé en faveur du projet. Ceci intervient à un fort mauvais moment : quand l'opinion s'aperçoit avec désespoir que Macron fait exactement la même politique économique que Hollande au début de son quinquennat : augmenter les impôts sans velléité aucune de diminuer les dépenses (et ce n'est pas l'année précédent les élections qu'il va faire des coupes budgétaires). On peine à voir une différence entre les deux quinquennats en matière de sécurité, d'immigration, de libertés civiles... Macron matérialise les critiques qui lui avaient été faites durant la campagne, à savoir que ce n'était que la suite de Hollande. Hollande a fini à 4%.

Bref, c'était pas le smart move de mettre genou en terre devant les crasseux de la ZAD.




This lady speaks with wisity