?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
23 May 2018 @ 06:37 am

Vous vous souvenez de la SFP ? Les plus jeunes n'ont pas connu ce sigle ni ce logo, c'était l'incontournable service public que le monde entier nous envie, sans lequel la télévision Française de qualité ne saurait exister. Les chaînes de télévision commandaient à la SFP, par obligation, leurs programmes de variétés et leurs séries. Depuis leurs studios des Buttes Chaumont, ils ont créé les émissions de Maritie et Gilbert Carpentier, Sacrée Soirée, le Grand Echiquier, bref, toute la télé qu'on ne regardait pas parce que c'était chiant. En situation de monopole, les quelque 2000 salariés de la SFP se faisaient un devoir de défendre avec régularité "leur statut" de quasi-fonctionnaires hors-grille, par d'abondants mouvements de grève. Dès qu'ils furent mis en concurrence avec le privé, ils furent assez rapidement en déficit chronique. D'un coup, ils virent leurs effectifs fondre, fondre, fondre... jusqu'à la cession de la SFP en 2001 au groupe Euromedia. L'entité disparaîtra en 2010, dans l'indifférence générale. Contrairement à TDF, qui se porte aujourd'hui fort bien, ce brontosaure brejnevien issu de l'ORTF n'a pas su évoluer, il a perdu sa raison d'être, il a disparu, il ne manque aujourd'hui à personne. Les mythiques studios des Buttes Chaumont, ils ont disparu aussi, il n'en reste rien, Bouygues a créé des résidences par-dessus.

Bonnes grèves de la SNCF, au fait.