?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
13 June 2018 @ 06:58 am

Draw me like one of your french girls...

Tout le monde connaît les SS. Mais si, les méchants dans les films de nazis. En noir. Tête de mort. Bref...

La SS, durant toute son existence (de 1925 à 1945), été dirigée par un Reichsführer-SS. Le rôle fut si profondément marqué par Heinrich Himmler qu'on oublie parfois les quatre autres personnages à avoir successivement dirigé l'ordre noir.

Le premier ne fut pas des moindres : Julius Schreck fut un des fidèles et intimes d'Hitler, un des membres fondateurs de la SA, bref, un vrai nazi à qui Hitler confia un jour la tâche de créer un petit groupe de gardes du corps, distinct des SA, et qui n'obéirait qu'à lui, et pas à Röhm. On ignore pourquoi exactement il quitta le commandement des SS, mais il resta jusqu'à sa mort dans les bonnes grâces du Führer, qui lui fit des funérailles de héros.

Son successeur fut un dénommé Joseph Berchtold, de toute évidence un individu capable qui réussit à recruter jusqu'à un millier d'hommes. Toutefois, il ne parvint pas à détacher la SS de la tutelle des SA, et quelque peu frustré, finit par se retirer du poste pour se consacrer au journalisme dans les organes du parti. Peu inquiété après guerre, il mourut paisiblement en 1962.

Le suivant fut l'adjoint de Berchtold, Erhard Heiden. Ce fut aussi le plus marrant. Moyennement compétent, incapable de retenir ses effectifs, il semble qu'il tomba en disgrâce... Comment dire... Bon quand on est chef des SS et qu'on a besoin d'uniformes, est-ce bien raisonnable de les commander chez un tailleur juif ? Hein ? Bref, débarqué par son adjoint en 1929, ce fantaisiste fut liquidé par ses anciens kameraden en 33.

L'adjoint en question était Heinrich Himmler, sur lequel il n'est pas nécessaire de s'étendre je crois.

C'est la veille de son suicide, le 29 avril 1945, que Hitler démit Himmler de son reichsführeriat (pour avoir traité avec les alliés en général, et le Congrès Juif Mondial en particulier, ce qui la fout mal il faut bien le dire), pour confier la SS à Karl Hanke, un général de la Waffen-SS particulièrement fanatique. C'était pas forcément un cadeau. Le 5 mai, notre héros, qui était en Tchécoslovaquie, emprunta l'uniforme d'un de ses soldats pour s'enfuir en douce, mais il fut capturé par la résistance locale avec d'autres. Le 8, jour de l'armistice, il tenta de s'enfuir, mais rata son coup, fut battu comme plâtre et quitta cette vallée de larmes, adieu, petit ange parti trop tôt.

Bon, bizarrement, malgré la paye, il n'y eut personne d'autre pour reprendre le truc. C'est dommage, l'uniforme était cool.


Merel Bechtold, qui n'a rien à voir avec tout ça

Alors, quel est votre Reichsführer-SS préféré ? Dites le nous dans les commentaires, n’hésitez pas à liker si vous avez aimé cet article et à vous abonner si ce n'est pas déjà fait. N'oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram, et si cet article vous a plu, vous pouvez me soutenir sur Patreon.

Connards.