?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
01 July 2018 @ 09:45 am
Le gros point noir de ce Hellfest fut la météo. On n'a pas vu un nuage du week-end, et il n'a pas fait trop chaud, du coup, c'était impossible de s'en plaindre, ni de prouver sa valeur en supportant stoïquement les éléments. Lamentable.


Le gros point noir de ce Hellfest fut la météo. On n'a pas vu
un nuage du week-end, et il n'a pas fait trop chaud, du coup,
c'était impossible de s'en plaindre, ni de prouver sa valeur
en supportant stoïquement les éléments. Lamentable.



Dans la vallée, vous croisez un gobelin orange...


Un peu d'action


La journée s'ouvrit par Redemption, le groupe sorti du tremplin.
En voyant arriver ce gosse sur scène, je craignais le pire. Puis,
il commence à chanter, et je m'aperçois que malgré son jeune âge,
il chante comme James Hetfield (et il joue aussi !)



A la batterie, son frère, 9 ans, envoie du
pâté bien mieux que pas mal de professionnels.



C'est papa qui tient la basse. Inattendu et splendide.


Fin de set pour Oranssi Pazuzu


Arkona m'a fait meilleure impression qu'au Trabendo il y a
quelques années, avec un show plus ample et plus épique.



D'ailleurs le public n'avait pas l'air de se plaindre


Fin de soirée chez les blackeux de Watain, qui ont sorti
tout le bordel, corpse paint, aspersion de sang, bordel
enflammé sur la scène, gruiks de cochons...



Allez, à demain, toujours vaillants !