?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
02 October 2018 @ 07:04 am

4e de couv' de "Le mythe national : L'histoire de France revisitée", de Suzanne Citron


Nostalgique du nationalisme barrésien


Pseudo-historien révisionniste invoquant Michelet


Y'nglorath Shliplüz psalmodiant des mélopées insanes sur ce qui aurait pu se passer en 732


Ïa ïa ! Clovis Fhtagn !


Le visage déformé par un atroce rictus, le professeur Mortinson lisait le Lavisse

Chère madame Citron,

Un Bambara n'aimera pas qu'on lui dise que les Bambara n'existent pas. Un Chinois se mettra en colère si on lui dit que les Chinois n'existent pas, et n'ont jamais existé. Allez dire à un Serbe que son peuple est imaginaire, et qu'il n'est qu'un métis de Grec et de Turc, ou je ne sais quelle fadaise du même genre, et il va vous faire un grand sourire au couteau. Je suis comme tout le monde sur cette planète. Je n'aime pas qu'on vienne me dire que mon peuple n'existe pas. Je suis un Français. Je suis né en France, des parents Français, nés de parents Français et de grands-parents Français, et au moins jusqu'à Louis X (dit le Hutin), on peut dire que la quasi-totalité de mes aïeux furent très occupés à planter patates et navets dans la bonne terre de France. Je partage ceci avec mon peuple, donc, les Français : une longue histoire, et un patrimoine génétique commun, comme en témoignent d'ailleurs les traits physiques généraux qui nous caractérisent. Contrairement à toutes sortes de couilles-molles qui ont gîte et couvert sur France Inter, je ne m'interroge pas sur l'identité Française, je l'ai, je la vis, c'est une part de moi.

Et donc, en tant que Français, je souhaite que mes ancêtres soient des Gaulois. Je veux qu'ils soient blonds, avec des tresses, des moustaches, et des braies. Je ne veux pas que mes ancêtres pratiquent le nomadisme pastoral dans le Sahel. Je veux que Jeanne d'Arc soit née à Domrémy, en Lorraine, et pas sur les bords du Brahmapoutre. Je veux que Charlemagne soit roi de France, et ça ne me dérange pas plus que ça si de l'autre côté du Rhin, ces andouilles d'Allemands sont persuadés qu'il s'agit d'un kaiser boche. Je veux que ma vie s'inscrive dans quelque chose de grand, et qu'elle vaille mieux que passer 42 ans à bosser comme un con pour payer la maison de retraite.

"Gneugneugneu gna science gneugneugneu", me répondrez-vous sans doute. L'histoire, une science ? Laissez-moi rire, la recherche historique est aujourd'hui aussi biaisée politiquement, probablement plus même, qu'elle ne l'était du temps des rances "nationalistes barrésiens". Allez, citez-moi donc UN historien actuel qui soit de droite, pour voir ! Et par ailleurs, la recherche de la vérité est-elle réellement le but de l'histoire ? Foutredieu, comme je me moque de l'emplacement précis de l'oppidum de Bibracte ou de la population exacte de Châteauroux à la fin du XIIIe siècle, ceci n'a aucune espèce d'importance pour les temps présents. Nous sommes perdus, abandonnés, vendus, gouvernés par des sots aussi corrompus que suffisants, est-ce incompréhensible que l'on se cherche des héros, des raisons d'exister autres que de payer un pavillon à super-qualité-de-vie à crédit sur trente ans ?

Bref, madame Citron, je n'aime pas ce que vous faites, ni ce qui vous pousse à le faire, et la seule raison pour laquelle je ne viens pas vous péter les genoux avec mes copains fascistes rances du kop Darnand, c'est que vous portez le même prénom que Suzannouka Nakamoto (et que vous êtes morte en début d'année aussi).
Tags: