?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
The Raven Age ne m'avait pas fait la meilleure impression lors de leur passage en première partie de Maiden l'an dernier, ou d'Anthrax il y a deux ans, mais je me suis dit que leur show perso dans une petite salle serait mieux fichu (et puis, j'avais un mois d'avril un peu creux niveau concert). J'arrive donc dans la salle, encore bien vide, cinq minutes avant que ne débute la première partie, et j'ai la surprise (bonne) de retrouver Disconnected, les franchouilles que j'avais vus tout contents en première partie de Judas Priest en janvier dernier ! Toujours autant d'énergie et de bonne humeur, même si la Boule Noire, c'est un peu plus petit que le Zénith. La modestie de la salle permet de mieux rendre justice à ce groupe qui défend son steak avec un bon esprit, et ne manque pas de communiquer avec son public.

On peut en dire tout autant de the Raven Age, qui dans cette arène plus modeste, trouve une meilleure dimension. La salle s'est gentiment remplie, mais on circule encore. Sans être parfait, le son rend enfin justice aux compos du groupe qui par moment, ne manquent pas d'intérêt. Il s'agit d'un mix de sympho et de métal 2000' à l'Américaine, qui est amené virilité par un quintette qu'on apprécie de voir de près. J'en ai profité pour prendre quelques photos.

Disconnected :













The Raven Age :




















Jeu difficile :

Composez une phrase cohérente et grammaticalement correcte, se terminant par "et c'est ainsi que je me retrouvais à Annemasse un dimanche de Décembre".