?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
17 April 2019 @ 07:02 am
Notre-Dame étant, on peut le dire, foutue, avec l'évacuation du Tribunal de Paris, du Quai des Orfèvres et la fermeture imminente de l'Hôtel-Dieu, l'île de la Cité offre aujourd'hui, paradoxalement, les plus vastes espaces disponibles de Paris. Il y a bien sûr une ample provision d'esprits rétrogrades aux idéologies rances qui vont parler de préservation d'un patrimoine pour garder en l'état ces vieilles pierres moussues, mais j'ose, allons, soyons fou. Pourquoi ne pas faire table rase et pour une fois, nous inspirer de ce qui s'est fait avec succès dans nos banlieues ?


L'église Saint-André de Bobigny en est ici l'exemple. Voyez comme sur la première image, tout transpire la vieille France, l'ordre établi, la transmission patrimoniale, la petitesse des ambitions, l'entre-soi, la bourgeoisie. Sur la seconde image, nous voyons que sous l'impulsion d'une municipalité communiste, les idées progressistes ont gagné du terrain, sous la forme de ces splendides édifices modernes que bientôt, des milliers de prolétaires vont venir occuper dans la joie. Sur la troisième photo, les antiques maisons de maître et autres tabac-PMU on enfin laissé la place à un parc arboré où s'ébattent dans les enfants (là sur cette photo c'est pas flagrant parce que c'est l'heure de l'école). Sur la dernière, enfin, la vétuste cabane à superstition a cédé la place à un lieu de culte plus fonctionnel, dont déjà le béton prend la patine du temps. Le projet est achevé, n'est-ce pas mieux ainsi ?

L'église Saint-André est visitable à Bobigny, au croisement de l'avenue Karl-Marx et de la rue Miriam-Makeba*. Vous n'y serez sans doute pas dérangés par les fidèles, puisqu'on a aussi remplacé la population.

* Non non, c'est pas une invention