?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
J'ai l'impression que je claque la moitié de mon fric en Allemagne, je suis pourtant à peu près sûr que l'occupation est terminée.

Bref, retour à Cologne, une ville qui à mon avis, vaut tout à fait Paris, à part que leur cathédrale résiste au feu. Si je connaissais bien le quartier historique, je n'avais pas vraiment fait le tour de la rive gauche, donc m'y voici pour un événement lyrique organisé dans une ex-usine (la grue-portique était encore en place), derrière un quartier turc. Bref, l'Allemagne prolétarienne telle qu'on l'imagine. Quatre groupes se succédaient sur scène : trois Américains, et un Ukrainien (suspense...) Arrivé à l'heure, et passant mon tour à la kölsch, me voici à la barrière !

Le premier groupe est All Hail the Yeti, c'est du metalcore particulièrement bruitiste que j'avoue, je reçois assez bien. La foule reste assez sage cependant, il est vrai qu'il est moins de 18h et on ne se bouscule pas vraiment.

Le deuxième groupe est Jinjer.

Puis vient Life of Agony, une formation a l'histoire longue et compliquée, et qui pratique un metal sombre et torturé qui tranche pas mal avec ce qui précède. Ils ont pas mal de fans assez vocaux, mais j'avoue que j'ai un peu de mal à me plonger dedans.

Par contre, Bodycount (avec Ice-T) attire tout de suite l'attention en faisant une petite reprise de "Raining Blood" (de Beethoven), et Ice-T, malgré son âge canonique, n'a aucun problème à se mettre la salle dans la poche, y compris Tatiana, qui est sortie des coulisses pour voir ça.

Grâce à ma maîtrise de l'Allemand, et un jet de bluff réussi, j'ai réussi à sneaker deux appareils à l'intérieur et à prendre quelques photos (surtout de Jinjer).

Ambiance boche



All Hail the Yeti













Jinjer



























Life of Agony











Bodycount