?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
Le Warfield est un beau théâtre situé sur Market Street, et qui est bien plein ce soir là pour recevoir la visite des Babymétaux. Mais auparavant, nous eûmes le plaisir de (re)voir les facétieux suédois d'Avatar, dans un set relativement sobre (selon les standards d'Avatar). Pour les deux du fond qui ne suivent pas, c'est du metal assez lourd, dont le fort actif frontman alterne avec un égal bonheur chant growlé et chant clair, le tout dans un univers évoquant la fête foraine. Je pense que le public américain a été un peu étonné de la performance, à l'issue de laquelle il a été néanmoins mis à contribution pour enregistrer un bout du prochain album (bout consistant en un mot).

Quand arrive Babymetal, le public, fort diversifié et déjà bien chauffé, érupte violemment. La longue tournée US a pour objectif de faire la promotion de Metal Galaxy, le nouvel album qui n'était pas encore sorti, mais dont quelques titres tournent dans les concerts depuis un petit moment, du coup, la setlist est surtout orientée sur les nouveautés, même si les inamovibles (Megitsune, Choco, Karate, ROR) ne bougent pas. Le groupe se composait ce soir là de Su, Moa et Riho, cette dernière alternant, pendant la tournée, avec Momoko (Kano est semble-t-il trop jeune pour ce genre de tournée aux USA). Sans surprise, l'affaire est rondement menée, devant un écran géant qui confère au concert une ambition peu commune dans ce genre de salle.

Mais c'est une toute autre dimension que prend le show Babymetal au Forum de Los Angeles une semaine plus tard. Il s'agit là de fêter la sortie officielle de Metal Galaxy, à l'aide d'un arena show semblable à ce qui se voit au Japon - on note d'ailleurs que la scène mobile semble être la même que celle de Legend-M en juillet à Yokohama. Il y a des effets pyrotechniques, un mur d'image géant, et ce soir là, les Momoko et Riho vont alterner en support de Su et Moa. On aura droit en entrée à Da da dance, qui est exécuté live pour la première fois, et la suite de la set list est assez semblable à ce qui a été donné au Warfield, jusqu'à ROR, qui se conclut d'étrange façon par les "We are..." annonçant la fin du concert au bout d'une heure, ce qui semble un peu court. Et pour cause, car pour la première fois, il y aura des rappels, qui donneront lieu à deux nouveaux morceaux, Shine et le monstrueux Arkadia.

Et le lendemain, direction l'avion et retour à Sevran-Beaudottes...

Des photostres


Un show haut en couluer


Les furieux venus de Suède


Le roi dans son solo


Les doigts de métal


Los babymetos à San Francisco


Penchées


Clapping Moa


Enjoying life


ROR


Une semaine plus tard, à Los Angeles


sur la scène qui bouge


Jompin'


Jompin' again


Jompin' again again


Going dooooown


Shanti Shanti, une des chansons avec effets d'écran


Gimme Choco


Quand t'as oublié les paroles


Allez, soulevez vos culs !


Jusqu'en haut !


Rammstein


We are ?


Rappels


Queen Su