October 22nd, 2020

Tintin moussaillon

Elle est chère mais elle est bonne


Jean-Rémi Morvale de la Raimbière était en verve en ce tiède matin d'octobre, saison encore bien chaude dans l'ouest de l'archipel Nippon. Le spectaculaire paysage de la baie de Beppu s'étalait devant ses les yeux des milliers de curieux venus assister à l'inauguration tant attendue. Après huit ans de travaux, le gigantesque pont suspendu reliait enfin les îles de Kyushu et Shikoku, tel un long ruban d'argent. Une merveilleuse réalisation que le milliardaire Français avait tenue à financer sur ses fonds propres, au grand étonnement (et au ravissement) du Premier Ministre Kutsushita.
" ... et en ce jour glorieux, qui voit à nouveau se raffermir la collaboration entre nos deux grandes nations, je souhaiterais annoncer une chose. En premier lieu, superbe ouvrage de génie civil, témoignage immortel du génie humain, je l'offre, aujourd'hui, au gouvernement Japonais. Tel est le cadeau que je tenais à faire à votre grand peuple. Tout ce que je demande en retour, c'est qu'à jamais, il porte le nom d'un bienfaiteur de l'humanité, un Français dont le courage, la persévérance et la force visionnaire ont sauvé de la famine des millions de ses concitoyens. Je veux parler d'Antoine-Augustin Parmentier, père du nutritionnisme, précurseur de l'agrobiologie, il introduisit en Europe la culture de la pomme de terre, permettant ainsi à tout un continent d'accéder à la stabilité alimentaire. "
Un peu interloqué, on le comprend, le Premier Ministre Kutsushita commença à applaudir, suivi de ses ministres, des édiles de la préfecture d'Oita, puis de tous les membres de la délégation. De toute évidence, ce pauvre Morvale de la Raimbière n'avait plus toutes ses facultés mentales, mais après tout, quand on vous fait un cadeau de ce prix là...

" Oui Glandier-Lassalle ?
- Monsieur le Président, je viens de refaire les calculs, et apparemment, le pont Parmentier nous a coûté - VOUS a coûté 11 milliards d'euros.
- Oui, c'est à peu près ce que j'avais estimé. Mais ça en valait la peine non ?
- Mmm... J'ai un peu fait de japonais, dans mon jeune temps...
- Ah ? Vous ne me l'aviez jamais dit.
- Si mes souvenirs sont bons, le mot "pont", en japonais, se dit "hashi".
- C'est possible.
- 11 milliards d'euros...
- Ça en valait la peine. "


Ça a pris du temps, il a attendu que la cible soit bien sur les rails, mais ça y est, le missile "creepy uncle Joe" est parti.

Ah, la politique Américaine, toujours dans le fleuri et le fleuret moucheté.