aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Raté

Bon ben désolé, ça a foiré.
Faut dire, le CERN, c'est Européen.



Les trous noirs ne sont pas seulement des objets lointains, inutiles et vaguement dangereux qui errent au fond de l'univers à la recherche de planète à bouffer. Ce ne sont pas seulement des astres morts qui excitent les auteurs de science-fiction manquant d'imagination. Ça peut aussi avoir des applications.

Par exemple, un trou noir n'est pas si noir que ça. Il émet en fait un rayonnement, dû au fait que parfois, de l'énergie du trou noir, naissent des paires particule-antiparticule (ce qui n'a rien que de très banal). Il peut alors arriver que la particule se matérialise à l'intérieur du TN, et l'antiparticule à l'extérieur, ou l'inverse. La mécanique quantique l'autorise avec réticence. Du coup, la particule extirpée du TN pourrait s'échapper du champ de gravitation, et ainsi, le TN perdrait peu à peu sa masse, et finirait par s'évaporer. C'est ce qu'on appelle le rayonnement de Hawking, du nom de son découvreur, Stephen Hawking.

Il n'y a pas besoin d'avoir fait Normale Sup et l'ENA pour comprendre que plus le TN est gros, plus il va contenir longtemps ses particules. Un TN de la taille du soleil, par exemple, mettra des milliards de milliards d'années à disparaître, il émet en effet 10-28 watts de puissance, ce qui est totalement risible. Par contre, un petit trou noir, mettons d'un kilogramme, va se désintégrer presque immédiatement (la masse minimale d'un trou noir étant de 22 microgrammes, il peut tout à fait exister des TN d'un kilogramme).

Et accessoirement, nous savons tous comment fait un TN pour grossir : il avale de la matière.

Donc, on peut imaginer pouvoir construire un TN d'une masse raisonnable, qui serait en équilibre : on lui fournirait de la matière au même rythme qu'il en perdrait par radiation.

Vous vous rendez compte que mine de rien, on vient de construire une machine qui transforme la matière en énergie ? Et avec un excellent rendement ! Ce serait le générateur idéal : on met n'importe quelle saloperie dedans, et à la sortie, on a de l'énergie ! Des quintizillions de mégajoules d'énergie ! Oui, parce qu'un kilo de matière, de l'eau, de l'air, du plomb, du muesli bio, un kilo de n'importe quoi, ça peut se transformer en une quantité prodigieuse d'énergie. Un générateur qui consommerait un gramme par seconde produirait ainsi 90 000 Gw d'énergie, et ne pèserait que 60 millions de tonnes (je sais, ça a l'air énorme comme ça, mais c'est le poids d'une grosse colline, et puis c'est pas encombrant, vu qu'un trou noir, par définition, c'est ponctuel). De quoi couvrir six fois les besoins de la civilisation humaine.

Evidemment, du point de vue technique, c'est impossible. Et puis, il faudrait être à la fois supérieurement intelligent et con comme une bite pour construire un trou noir sur Terre. Mais rien n'empêche de rêver.

Tags: science
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 31 comments