aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

La fin du guignol

C'est marrant comme la crise actuelle agit comme un révélateur sur notre société. D'une part, elle agit comme un révélateur sur moi en me faisant écrire comme un gros connard de journaliste de mes deux burnes. Ensuite, elle agit comme un révélateur sur la classe politique.

Tenez, prenez les USA. Imaginez un peu que la situation soit normale, que les oiseaux chantent, que le dollar dollarise et que Wall Street stritte. Maintenant, imaginez un vieux héros de guerre bardé de médailles, un vrai patriote aux tempes blanchies par une vie au service de la patrie, un pieux chrétien conservateur mais sans excès, attaché à la libre entreprise. Et de l'autre côté, imaginez un quadragénaire vaguement suspect de socialisme, chéri par les médias dits libéraux et de surcroît, horriblement NOIR ! Lequel des deux remporterait l'élection présidentielle ? Ben, en temps normal, c'est le blanc. Sauf que là, manque de bol, la situation étant ce qu'elle est, les Américains risquent bien de voter, non pour celui qui rentre le mieux dans les panel-testings de benchmarks, mais celui qui semble le plus compétent, le plus dynamique, le plus crédible, et à la limite, on s'en fout si son second prénom c'est Hussein.

Ça me fait penser à la situation d'un autre pays qui n'eut pas l'heur d'avoir des élections au bon moment. Sarkozy ne fait pas le poids. C'est une erreur de casting. C'est flagrant. Un type qui dit tout et son contraire et trouve encore un moyen de faire un troisième truc pour arriver à un résultat invariablement différent de ce qu'il annonçait, qui épouse des mannequins et qui se prélasse en vacances sur les yachts de ses amis milliardaires, ça passe quand l'économie va bien, mais en ce moment, mon dieu... Comment a-t-on pu élire ce guignol à la présidence en ce moment ? Comment est-ce qu'on a pu être aussi cons ? Tenez, posez-vous seulement cette question : entre Sarko et Angela Merkel, sur qui comptez-vous pour sauver l'Europe ?

Oui, d'accord, en face, y'avait Mongolène, autant dire que la plupart des manchots de l'Antarctique auraient fait une meilleure campagne qu'elle. Et dans la crise actuelle, c'est sûr que la démocratie participative et la chasse au pédophilesurinternet, ça fait encore plus hors-sujet que "c'est la faute aux 35 heures et vivent les stock-options". On avait le choix entre le volapük et l'espéranto. Mais bon, la démocratie, c'est pas un truc qu'on fait deux dimanches tous les cinq ans, c'est aussi quelque chose qui se décide en amont, dans le militantisme, le débat, l'échange... On aurait pu en trouver d'autres, des candidats. On ne manque pas de gens, en France, ayant la compétence et l'expérience nécessaires. Prenez Strauss-Kahn, prenez Fabius, prenez Aubry, voilà des gens qui au PS auraient pu présenter des alternatives crédibles, des gens qui, tout en portant chacun ses options politiques, pouvait aussi se flatter d'être titulaire d'un passé, d'une histoire, d'un savoir-faire. Et la droite ne manque pas non plus de ce genre de talents.

Il est donc vraisemblable que dans les années qui viennent, nous aurons dans nos pays un retour à une certaine décence politique. On verra peut-être moins de ministres-gadgets choisis sur leur sourire, leur pseudo-popularité et leurs capacités à choisir leur garde-robe. On verra plus de ministres grisâtres et un peu rasoirs, mais au moins, concernés par leur sacerdoce et aptes à l'exercer. On va moins rigoler. Mais c'est peut-être pas plus mal.
Tags: vive sarkozy
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 44 comments