aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est bientôt qu'on vote

Comme vous le savez tous, le 7 juin prochain ont lieu les élections européennes. Si. Je vous jure que si, regardez sur internet si vous me croyez pas. Bref, il est temps pour moi de me poser la question : "qu'est-ce que je vais aller foutre ce dimanche matin".

  1. Il vous souvient que j'avais, voici quelques temps, déchiré ma carte électorale et envoyé celle-ci au Président de l'Assemblée Nationale, assortie d'une lettre lui expliquant par le menu ce que je pensais de sa constitution européenne, et souhaitant ne plus apporter ma caution à cette parodie de démocratie qu'était devenue notre pauvre France (ce que du reste je mis scrupuleusement en pratique aux municipales). Certes, j'en reçus une neuve par la suite, mais la solution la plus simple serait de me tenir à ma conduite et d'aller au cinéma ou, si mes vertèbres lombaires m'en laissent le loisir, au body-pump.

  2. Une autre possibilité consisterait à me rendre à l'urne et à y déposer un bulletin blanc. C'est l'attitude qui est préconisée dans ce genre de cas par les experts en démocratologie, mais qui dans notre pays se heure à un écueil technique. En France, pour des raisons obscures, il perdure depuis des lustres un scandale dénoncé part les associations de défense des droits civiques, et qui ne coûterait pas bien cher à corriger, mais que personne ne réforme. Les bulletins blancs, en effet, bien qu'ils expriment l'opinion légitime d'un citoyen (manifestant ainsi son rejet des choix qui lui sont proposés), ne sont pas comptabilisés en tant que tels, mais son agrégés aux bulletins nuls. Il me semble un peu vain que je mêle mon vote aux étourdis qui mettent deux bulletins dans l'enveloppe ou aux plaisantins qui votent Chuck Norris.

  3. Voter socialiste, comme j'en avais naguère l'habitude. Néanmoins, je en vois pas bien si un bon score du PS permettrait réellement d'écarter l'autre conne de la route de l'élection présidentielle, ce qui reste le but de la manœuvre. Songeons en effet que si Royal se présente encore en 2012, Sarkozy en reprend mécaniquement pour 5 ans. Et ça m'emmerderait de voter Sarkozy. Enfin, je ne peux que condamner l'attitude déplorable de ce parti qui n'a plus de socialiste que le nom et qui des années durant a soigneusement ciré les pompes aux patrons les plus néolibéraux sous prétexte de "vivre avec son temps". J'ai une certaine sympathie pour madame Aubry, mais j'ai du mal à faire abstraction de Julien Dray et de sa carte centurion, ou de Jack Lang (*).

  4. Voter UMP : On sait jamais, peut-être que le 7 juin, je serai tellement déprimé que je laisserai parler mes instincts nihilistes histoire de foutre tout le monde dans la merde.

  5. Voter Bayrou : a priori, ça ferait sens. Bayrou a une réelle crédibilité en matière Européenne, des idées raisonnables, et il fait chier Sarkozy. En outre, il a envoyé chier Royal, ce qui prouve bien qu'il sait reconnaître un tocard quand il en voit un. Le problème, c'est qu'il est à mon goût trop européen, justement, et que plus j'avance en réflexion politique, plus j'en viens à considérer que l'Europe est le problème et non la solution. Ce qui nous amène naturellement à...

  6. Voter FN : l'option mérite d'être considérée. En effet, un des principaux titres de gloire de Sarkozy vis à vis de ses troupes est d'avoir "tué le FN". Démontrer que c'est faux par un bon score du parti nationaliste serait délectable et affaiblirait la démocrature UMP. De plus, il ne faut pas perdre de vue de nombreux députés nationalistes au Parlement Européen diminueraient l'efficacité et la crédibilité des instances Européennes, et donc, leur pouvoir de nuisance. Même sans le renfort d'autres pays, le fait que la France envoie de nombreux députés frontistes affaiblirait l'influence Française en Europe, et ça, ce serait plutôt une bonne nouvelle pour le continent.

  7. Voter coco : aussi anti-européens que les FN, ceci présenterait l'avantage sur la solution précédente que je n'aurais pas trop l'impression de mettre les mains dans la merde. L'inconvénient, c'est que j'aurais un peu l'impression d'être tout seul à voter.

  8. Voter Besancenot : Depuis qu'elle est devenu écolo, l'extrême-gauche a perdu beaucoup de son charme à mes yeux. Néanmoins, il faut bien reconnaître que malgré leur petit nombre, les députés de ce bord sont souvent présents en séance du PE, contrairement aux frontistes, et sont donc plus à même de bloquer les initiatives malheureuses des eurocrates, ou à défaut, de prévenir l'opinion publique de ce qui se trame.

  9. Voter Dieudonné : un bon score du candidat "antisioniste" aurait l'avantage considérable de faire chier Sarkozy et Royal, de décrédibiliser la France en Europe et cerise sur le gâteau, de donner des boutons à tous ces cons de journalistes sur lesquels, au demeurant, je pisse abondamment. Une option à considérer du point de vue politique, mais qui se heurte à un petit problème tactique : Dieudonné ne candidate qu'en Île-de-France et de ce fait, même élu (ce qui est peu vraisemblable), il ne pèsera pas lourd au PE, pour autant qu'il y siège jamais.


Voici à peu près tout ce qu'on peut faire. Je ne suis pas décidé, mais en tout cas je vois assez clairement quels sont les objectifs qu'un honnête homme doit se donner dans cette affaire :
- Affaiblir le gouvernement de fait dit "Sarkozystan"
- Eviter de conforter Royal, car Royal en 2012, c'est Sarkozy jusqu'en 2017
- Diminuer les pouvoirs et prérogatives de l'Union Européenne
- Limiter autant que possible l'influence Française en Europe

Bref, post in 76 tells me how to vote.

(*)
Tags: constitution
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 50 comments
Previous
← Ctrl ← Alt
Next
Ctrl → Alt →
Previous
← Ctrl ← Alt
Next
Ctrl → Alt →